Suède

10 octobre 2018 15:51; Act: 10.10.2018 16:30 Print

Le chiffre d'affaires d'Ikea est en hausse

Le géant de l'ameublement suédois se porte bien et a réalisé pour plus de 44 milliards de francs de ventes pour l'exercice 2018.

storybild

(Photo: AFP/Archive/photo d'illustration)

Une faute?

Ikea a annoncé mercredi un chiffre d'affaires global de 38,8 milliards d'euros (44,2 milliards de francs) pour l'exercice 2018, en hausse de 1,3% par rapport au précédent, le groupe l'attribuant à l'ouverture de magasins dans de nouveaux marchés comme l'Inde et une meilleure stratégie en ligne.

Ces chiffres correspondent aux ventes de détail et de services réalisées entre septembre 2017 et fin août 2018, dans 422 boutiques réparties dans une cinquantaine de pays, selon un communiqué du groupe posté sur son site. Sans effet de change, la hausse des ventes est de 4,5%, selon ce texte.

Le groupe, qui communique très peu sur ses chiffres, ne détaille pas le montant de ses bénéfices. Il n'est pas coté en Bourse et n'est donc pas obligé de communiquer sur sa santé financière.

Dans leur ensemble, les magasins ont reçu 957 millions de visites, soit 2,2% de plus qu'en 2017, si l'on compare les résultats publiés mercredi en ligne avec ceux communiqués l'année dernière. Le site Web a vu sa fréquentation augmenter de 8,7%, avec 2,5 milliards de visites en ligne.

Ikea s'est félicité d'avoir ouvert 19 nouveaux magasins, notamment en Inde, où le groupe a inauguré sa première boutique en août. Il avait aussi annoncé en septembre l'ouverture de son premier magasin en Ukraine en 2019, après plus d'une décennie de négociations.

«Une année incroyable»

«Cela a été une année incroyable», a lancé de son côté devant la presse à Madrid le Suédois Jesper Brodin, devenu en septembre 2017 le PDG d'Ingka, plus grande franchise d'Ikea.

Il a spécialement annoncé à Madrid le chiffre d'affaires d'Ingka qui atteint les 34,8 milliards d'euros (39,7 milliards de francs), en hausse de 2% par rapport à 2017, pour ses 367 boutiques dans 30 pays.

Ingka a justifié son choix de communiquer son chiffre d'affaires depuis l'Espagne par le fait qu'il s'agit d'un «marché stratégique et prioritaire», avec l'ouverture cette année d'une nouvelle boutique au coeur de Madrid.

Cette stratégie d'investissement des centres-villes répond «à un changement de mode de vie» puisque «moins de personnes» disposent d'une voiture et «de plus en plus de personnes déménagent dans des petits espaces», a justifié M. Brodin.

En 2018, Ikea Espagne a annoncé avoir augmenté ses ventes de 2,1% par rapport à l'année précédente, à 1,5 milliard d'euros, et créé 596 nouveaux postes.

Le groupe s'est félicité du développement de services comme le «Click & Collect», qui permet de commander en ligne et de récupérer ses achats en magasin dans plusieurs pays ou encore le «TaskRabbit» qui offre un service d'assemblage de meubles à domicile aux États-Unis, au Royaume-Uni et qui sera étendu au Canada cette année.

L'enseigne Ikea avait perdu en début d'année son fondateur Ingvar Kamprad, décédé à 91 ans, et dont le destin se confondait avec celui de l'empire fondé en 1943.

(nxp/ats)