Télécoms

02 mai 2019 08:33; Act: 02.05.2019 09:00 Print

Le chiffre d'affaires de Swisscom en léger repli

Une concurrence intensive a entraîné une petite baisse des ventes du géant bleu au 1er trimestre de l'année.

storybild

Le chiffre d'affaires net généré entre janvier et mars s'est monté à 2,86 milliards de francs, soit 0,9% de moins qu'à la même période l'année passée. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Swisscom a bouclé les trois premiers mois de 2019 sur un chiffre d'affaires en légère baisse. Dans un contexte de marché difficile, marqué notamment par une concurrence intensive dans le secteur des grandes entreprises, le géant bleu est cependant parvenu à maintenir à niveau son résultat net.

Le chiffre d'affaires net généré entre janvier et mars s'est monté à 2,86 milliards de francs, soit 0,9% de moins qu'à la même période un an plus tôt, indique l'opérateur historique jeudi dans un communiqué. Le résultat d'exploitation avant amortissements a progressé de 5,8% à 1,12 milliard, et le bénéfice net de 1,1% à 383 millions.

Le premier partiel de Swisscom surpasse les attentes les plus optimistes de la communauté financière au niveau du chiffre d'affaires et de l'Ebitda, alors que le bénéfice net est ressorti tout en haut de la fourchette des projections brossées par les analystes du consensus AWP.

«Marché difficile»

«Swisscom a réalisé un solide résultat dans un environnement de marché difficile», a commenté son directeur général (CEO) Urs Schaeppi, cité dans le communiqué. Et de souligner qu'en seulement cinq semaines, le groupe a déjà gagné plus de 250'000 clients avec sa dernière offre inOne mobile.

La direction de Swisscom a confirmé ses ambitions pour l'ensemble de l'exercice, à savoir, un chiffre d'affaires net avoisinant les 11,4 milliards de francs, un Ebitda d'environ 4,3 milliards et des investissements de l'ordre de 2,3 milliards, qui ne tiennent pas compte des dépenses pour les fréquences mobiles 5G (196 millions).

Dans la foulée, le groupe a également réaffirmé son intention de proposer à ses actionnaires en 2020 une rémunération de 22 francs par action au titre de l'exercice en cours, pour autant que les objectifs annuels soient atteints.

(nxp/ats)