Cinéma

12 janvier 2016 05:45; Act: 12.01.2016 06:05 Print

Le chinois Wanda rachète les studios Legendary

Le groupe du milliardaire Wang Jianlin va acquérir l'hollywoodien Legendary pour 3,5 milliards de dollars.

storybild

Le géant chinois de l'immobilier Wanda poursuit ses acquisitions dans le cinéma en rachetant les studios Legendary, producteurs notamment de «Godzilla». (Image d'archive - 21 may 2012) (Photo: AFP)

Une faute?

Le groupe chinois Wanda va racheter Legendary Entertainment pour 3,5 milliards de dollars (3,5 milliards de francs), a annoncé l'entreprise mardi dans un communiqué.

Le studio hollywoodien avait notamment produit les films «Jurassic World» et «Godzilla».

L'accord représente «la plus grande acquisition internationale de la Chine dans le secteur de la culture à ce jour», a déclaré Wanda, dirigé par Wang Jianlin, l'homme le plus riche du pays.

Leader

«Les entreprises américaines du cinéma sont à la tête de l'industrie cinématographique mondiale», a précisé Wang Jianlin, ajoutant que l'acquisition allait «changer cette situation».

Les films produits par Legendary ont généré plus de 12 milliards de dollars de recettes au box-office dans le monde, selon le communiqué de Wanda.

Le groupe chinois, initialement spécialisé dans l'immobilier, s'est diversifié ces dernières années dans le cinéma et plus récemment dans le sport, à coups de multiples acquisitions, notamment à l'étranger.

Après Ironman et l'Atletico

Le rachat de Legendary intervient ainsi après celui de la société qui organise les courses extrêmes d'endurance Ironman, du groupe suisse de marketing sportif Infront ou encore l'achat de 20% du club de football espagnol Atletico Madrid.

L'achat en 2012 de la chaîne américaine de cinémas AMC Entertainment, pour 2,6 milliards de dollars, avait déjà permis à Wanda de prendre pied dans la production cinématographique.

Le conglomérat chinois a assuré lundi avoir enregistré en 2015 une hausse de près de 20% de son chiffre d'affaires, en dépit de la dégradation de la conjoncture et de l'essoufflement du secteur immobilier.

(nxp/ats)