Suisse

05 janvier 2016 10:33; Act: 05.01.2016 10:45 Print

Le commerce de détail résiste au franc fort

Les ménages se tournent vers les commerçants et producteurs suisses pour l'alimentaire, l'habillement et l'ameublement.

storybild

L'alimentaire dans le commerce de détail voit 21% des dépenses revenir aux acteurs étrangers. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

La population suisse privilégie le commerce de détail en Suisse, même si seul un tiers des acteurs du secteur ont atteint leurs objectifs en 2015. Après une année plombée par l'abandon du taux plancher, un léger rebond est attendu en 2016, affirme le Credit Suisse.

Les ménages suisses se tournent avant tout vers les commerçants et producteurs suisses. Ils les favorisent pour les prestations du commerce de détail et de gros à 95% et 92%, souligne l'étude du cabinet Fuhrer & Hotz pour le Credit Suisse, publiée mardi. L'alimentaire, l'habillement et l'ameublement sont plébiscités.

Toutefois, les produits négociés et vendus sont plus internationaux. En tenant des comptes des intrants importés, 21% des dépenses alimentaires suisses reviennent aux acteurs étrangers. Le taux s'élève à 22% pour les meubles et même 43% pour l'habillement.

En cause notamment, les prix à la consommation élevés par rapport aux pays d'origine des importations, souligne le Credit Suisse. Ils sont supérieurs en Suisse de 31% pour l'alimentaire, 26% pour les meubles et près de 40% pour les vêtements. Un décalage dû avant tout aux coûts du travail, d'achat, de transport, de logistique et de loyers.

Total de 1,3 milliard de francs

Mais le taux de change contribue directement aux dépenses de consommation des Suisses. En s'appuyant sur un scénario d'une appréciation de 15% du franc par rapport à l'euro, elles diminuent de 2,2% dans l'alimentation, de 1,9% pour les meubles et de plus de 3% pour les vêtements, soit 1,3 milliard de francs au total.

Ce montant finance, lui, d'autres branches. La vente directe impacte aussi de plus en plus le commerce de détail.

Conséquence du franc fort, les achats à l'étranger des Suisses ont largement augmenté l'année dernière après s'être stabilisés pendant plusieurs années. Le secteur alimentaire est moins touché que les autres.

Le volume total atteint du tourisme d'achat suisse atteint 11 milliards de francs, dont les chiffres pour le commerce en ligne, selon les estimations. L'Allemagne a reçu la part principale de cette enveloppe.

Hausse pour le commerce en ligne

Au total, environ 20% des entreprises suisses ont nettement manqué leurs attentes en termes de chiffre d'affaires. Les moyens de vote continuent par ailleurs de changer. Le commerce électronique est en hausse. En 2014, sa part s'élevait à un peu plus de 5%.

Selon le Credit Suisse, le taux de change entre le franc et l'euro devrait se maintenir en 2016 autour de 1,10. Même si le tourisme d'achat ne devrait pas reculer, la hausse du revenu disponible et la baisse modérée de l'immigration nette devraient améliorer la demande. Le recul des prix devrait de son côté ralentir.

Plus d'un tiers des commerçants et de fabricants souhaitent investir dans la promotion des ventes. Ils sont 53% à anticiper une hausse de leur chiffre d'affaires.

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Gad horus le 05.01.2016 12:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bizzare!

    On a rédigé plein d'articles courant 2016 comme quoi le commerce de détail souffre terriblement du franc fort que certaines employeurs ont dû licencier en masse, les employeurs pleuraient publiquement pour leur CA, pour ne citer aucun nom ici, et maintenant on nous dit que le commerce détail se porte juste bien. Prend-t-on les Suisses pour des kons là?

  • Ghb le 05.01.2016 11:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mort aux riches

    Ah ouais? Bizarre toutes ces entreprises qui réduisent les salaires pauvres patrons

  • Alberto . le 05.01.2016 13:32 Report dénoncer ce commentaire

    et encore des pigeons...

    alors ça c'est de la désinformation totale !! Hors-mi la nourriture et encore !!! Que produisons nous vraiment encore en suisse !!!! RIEN ou pas grand chose... et c'est sûr qu'avec le franc fort, les achats hors territoire sont encore plus avantageux pour les importateurs (leurs marges ont très bien résisté). Vous avez vu baisser le prix des produits importés vous ? Moi pas trop.. alors que le prix du pétrole et au plus bas, que les cours du CHF sont au plus haut ?? Ne pas confondre Chiffre d'affaire avec MARGE !!! et là il n'y a pas de données ?? bizzarre ...

Les derniers commentaires

  • Un suspicieux le 05.01.2016 20:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Cafouillage organisé

    Pourquoi s'étonner des diverses versions concernant l'abandon du taux plancher? En effet, les gens qui traversent la frontière le font aussi pour obtenir des objets qui, pour des raisons diverses et variées, ne franchissent pas ou plus la frontière malgré les accords signés. De plus, les rares fois où cela se produit, le prix de revient double voir triple à l'arrivée. Donc, soit le commerçant et/ou le client lambda doit ouvrir une case postale dans un pays de l'UE et passer lui même la douane, soit il renonce à vendre ou acquérir le dit produit. Alors que, dans le même temps et vu justement les accords signés, les représentants des dites sociétés passent chez les concurrents avec des produits qu'ils peuvent déposer immédiatement. Chercher l'erreur, les vrais responsables et bonjour l'embiance.

  • Math le 05.01.2016 15:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Hee eu je pense pas!

    Ça fait quand meme 1370.- pour chaque Suisse, enfants, adultes, genevois, Emmentalois. Pas trésor crédible cette statistique

  • Alberto . le 05.01.2016 13:32 Report dénoncer ce commentaire

    et encore des pigeons...

    alors ça c'est de la désinformation totale !! Hors-mi la nourriture et encore !!! Que produisons nous vraiment encore en suisse !!!! RIEN ou pas grand chose... et c'est sûr qu'avec le franc fort, les achats hors territoire sont encore plus avantageux pour les importateurs (leurs marges ont très bien résisté). Vous avez vu baisser le prix des produits importés vous ? Moi pas trop.. alors que le prix du pétrole et au plus bas, que les cours du CHF sont au plus haut ?? Ne pas confondre Chiffre d'affaire avec MARGE !!! et là il n'y a pas de données ?? bizzarre ...

  • Philippe le 05.01.2016 12:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Merci

    Notre économie vous en remercie!

  • Serge le 05.01.2016 12:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    commerce dans les deux sens

    les suisses ont dépensé 11 milliards à l'étranger ... Ok merci pour l'info. Est ce que quelqu'un peut me dire combien les étrangers on dépensé en Suisse ??? essence, tabac, tourisme médical etc ... le commerce se fait dans les deux sens, pas un seul ...