Economie

05 novembre 2015 07:35; Act: 05.11.2015 13:34 Print

Le groupe Kuoni plonge dans les chiffres rouges

Le groupe zurichois a essuyé une perte nette de plus de 120 millions de francs, contre un bénéfice net de 66,5 millions une année auparavant.

storybild

Sur le trimestre sous revue, le chiffre d'affaires du groupe est demeuré quasiment stable à 1,056 milliard de francs.

Sur ce sujet
Une faute?

Plongeant dans le rouge au 3e trimestre et après neuf mois en 2015, Kuoni accélère sa mue en un prestataire de services aux professionnels du voyage. Un nouveau patron, l'Indien Zubin Karkaria, qui succède avec effet immédiat à Peter Meier, est chargé de redresser la barre, à la faveur notamment de la restructuration de la division GTS.

Reconnaissant jeudi à Zurich une situation difficile pour Kuoni Group, son président Heinz Karrer a relevé que le groupe en pleine phase de transformation a déçu de nombreux actionnaires du fait d'une communication jugée déconcertante. Une situation qui a conduit le conseil d'administration à mener d'intenses discussions avec les plus importants propriétaires de la société.

Dans ce contexte, la stratégie, les droits des actionnaires, la composition du conseil d'administration et sa rémunération ont été passés en revue. En commun accord avec Peter Meier, il est aussi apparu que l'entreprise nécessitait un changement à sa tête.

Peter Meier quitte ainsi son poste de directeur général de Kuoni Group, à peine plus d'un an et demi après avoir été confirmé dans ses fonctions. Nommé chef des finances de l'ex-voyagiste en 2010, M. Meier a assuré l'intérim à sa tête de juin 2013 à mars 2014, entamant la reconversion de la société fondée en 1906 à Zurich.

Un Indien aux commandes

Pour succéder à M. Meier, le conseil d'administration a désigné Zubin Karkaria. Agé de 47 ans et actuel responsable de la division Global Travel Services (GTS) active dans les voyages de groupes, l'Indien apporte une expérience de près de 30 ans dans la branche, dont vingt au sein de Kuoni, qui avait acquis en 1996 la société du sous-continent SOTC.

M. Karkaria devra mener à bien le repositionnement de GTS, également annoncé jeudi, une unité actuellement à la peine. Le nouveau directeur général entend renforcer la maîtrise des coûts et améliorer la réactivité de l'entreprise face aux développements du marché.

Plus concrètement, Kuoni entend réduire la complexité de GTS en en simplifiant les structures de gestion et externalisant certains travaux administratifs. La réorganisation entraînera la suppression de 350 emplois dans le monde. Même si le groupe veut réaliser les coupes via les fluctuations naturelles de l'effectif, des licenciements sont aussi prévus.

L'objectif de la réorientation consiste à réduire rapidement - soit avant la fin 2016 - la base de coûts de GTS de 30 millions de francs, a dit M. Karrer. De la sorte, l'unité devrait renouer avec les chiffres noirs l'année suivante.

Partenariat avec le chinois HNA Group

M. Karkaria se dit convaincu du potentiel de GTS, notamment sur les marchés émergents: «la plupart du temps en Asie, le premier voyage est organisé en groupe». Afin d'offrir une nouvelle dynamique à ces affaires, Kuoni a aussi conclu un partenariat avec HNA Group.

Récent acquéreur du spécialiste zurichois des services d'assistance au sol Swissport, le conglomérat établi à Haikou sur l'île chinoise de Hainan contrôle notamment la compagnie aérienne Hainan Airlines et détient des parts dans la chaîne hôtelière espagnole NH Hoteles, entre autres. Fondé en 1993, il compte pas moins de 110'000 salariés pour un chiffre d'affaires de 25 milliards de dollars.

La mue de Kuoni Group ne restera pas non plus sans effet sur le conseil d'administration de l'entreprise, a poursuivi M. Karrer. De 7 membres actuellement, l'organe de surveillance sera réduit à 6 administrateurs dès la prochaine assemblée générale le 26 avril prochain.

De nouveaux membres, apportant des compétences reconnues dans la branche du voyage en vue d'accompagner la transformation de Kuoni Group, seront proposés. Et l'ex-premier voyagiste suisse prévoit aussi des rémunérations à la baisse pour ses administrateurs, ainsi que l'abandon de la limitation à 3% des droits de vote, dont pour l'heure seule la Fondation Kuoni et Hugentobler, qui dispose de 25% des voix avec sa part de 6,25% au capital, est exemptée.

Investisseurs enthousiastes

Visiblement rassurés, les investisseurs ont salué ces informations. Peu avant 13h00 à la Bourse suisse, le titre Kuoni s'emballait, s'envolant de plus de 10% à 236,70 francs, dans un marché élargi dont l'indice Swiss Performance Market (SPI) gagnait lui 0,67%.

Côté performance financière, les réjouissances ne sont cependant pas de mise. Après neuf mois en 2015, Kuoni Group affiche une perte nette de 293,3 millions de francs, contre un bénéfice net de 53,5 millions à fin septembre 2014.

Pour les seules activités poursuivies, soit sans les voyagistes en Europe, vendus à l'allemand Rewe et en Asie, cédés au canadien Fairfax, le résultat net a dégringolé de plus des trois quarts (-78,8%) à 12 millions de francs. Le chiffre d'affaires a lui quasiment stagné à 2,56 milliards.

(nxp/ats)