Devises

29 juillet 2018 15:58; Act: 29.07.2018 15:58 Print

Le rial iranien au plus bas face au dollars

La monnaie nationale iranienne, le rial, s'échange à son plus bas face au dollar américain dimanche sur fond de crise économique et de retour imminent des sanctions américaines contre l'Iran.

storybild
Sur ce sujet
Une faute?

Il fallait dimanche en milieu de journée 102.000 rials iraniens pour obtenir un dollar au taux de change non officiel, selon le site Bonbast, qui est l'un des plus fiables pour la valeur de la devise nationale. Ce taux a été confirmé à l'AFP par un cambiste sous couvert d'anonymat.

Le rial a perdu la moitié de sa valeur par rapport au dollar américain en quatre mois, après s'être échangé au taux de 50.000 pour un dollar en mars.

Le gouvernement a tenté d'enrayer cette chute en avril en établissant un taux officiel fixe de 42.000 rials pour un dollar tout en menaçant d'agir contre les cambistes officiant sur le marché noir.

Mais les Iraniens, inquiets d'une crise économique prolongée après le retrait unilatéral des Etats-Unis de l'accord sur le nucléaire, ont continué à acquérir des dollars sur le marché parallèle, jugeant cette devise plus sûre pour leurs économies, ou pour certains afin de spéculer sur une baisse encore plus forte du rial.

Le gouvernement a dû assouplir sa position en juin, notamment pour certains importateurs, face à la difficulté d'obtenir des dollars dans les banques au taux fixé par les autorités.

La semaine dernière, le président iranien Hassan Rohani a remplacé le gouverneur de la Banque centrale iranienne, Valiollah Seif par Abdolnasser Hemati dans ce contexte de crise monétaire aiguë.

L'accord international visant à limiter le programme nucléaire de l'Iran a été conclu en juillet 2015 entre les grandes puissances et Téhéran. En échange d'une levée des sanctions internationales pesant contre l'Iran, ce dernier s'est engagé à limiter son programme nucléaire.

Selon l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), les autorités iraniennes ont respecté les termes de l'accord.

Le président américain Donald Trump, très critique sur ce compromis, a toutefois décidé d'en faire sortir les Etats-Unis et de rétablir les sanctions contre l'Iran en deux étapes, le 6 août puis le 4 novembre. Les Européens, la Russie et la Chine restent eux engagés dans l'accord.

(20 minutes/afp)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Geneviève Tabouis le 29.07.2018 18:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les USA

    appliquent la même politiques contre ceux qui leur deplaisent: sanctions aboutissant a un appauvrissement des populations et a la misere des plus demunis. Tout en etant bien sûr un peu de bigots. Cela doit cesser.

  • André le 29.07.2018 18:49 Report dénoncer ce commentaire

    La diaspora sans souci

    Les familles qui ne reçoivent aucune rente auront des soucis supplémentaires avec les produits étrangers, moins avec les indigènes, par contre la diaspora iranienne ne va même pas sentir la vague. Elle s'est préparée.

  • Jacko le 30.07.2018 00:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    USA

    Encore une population appauvrie par les USA et qui viendra chercher du travail chez nous.

Les derniers commentaires

  • Julien barré le 30.07.2018 14:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    war is coming

    prochaine étape l'invasion par les US tout est écrit d'avance et si vous regarder en arrière vos verrez les similitudes avec l'Irak, la Libye, la Sirie...l'invasion va arriver sous 18 mois

    • Ivo le 30.07.2018 15:19 Report dénoncer ce commentaire

      Julien barré

      Non les Iraniens on ne rigole pas. Les USA ne font pas de guerres sachant quils peuvent perdre beaucoup dhommes. A chaque fois que ça devient difícil ils ce barrent se sont des lâches.

  • In wod we trust le 30.07.2018 14:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Yess!!!

    I love USA!!!!

  • Denis le 30.07.2018 14:06 Report dénoncer ce commentaire

    Économies

    Il faut être fou pour ne pas avoir ses économies en quelques monnaies stables. Ici en Suisse avoir CHF, EUR est le minimum.

  • Tout Soudain le 30.07.2018 11:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    CryptoVSdollar

    Vivement que les cryptomonaies prennent massivement le dessus au dollar, dans les affaires comme pour toutes échanges commerciaux international pour fragiliser Le dollars et léconomie de loncle SAM, à ce moment on verra qui régnera dans le monde....

  • Jacko le 30.07.2018 00:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    USA

    Encore une population appauvrie par les USA et qui viendra chercher du travail chez nous.

    • Jules le 30.07.2018 09:15 Report dénoncer ce commentaire

      @Jacko

      Encore faudrait-il qu'ils puissent sortir, entrer est une autre question, sauf comme touristes de "longue durée". Travailler à quelques exceptions évidemment.