Commerce

16 avril 2019 05:40; Act: 16.04.2019 05:40 Print

Les Etats-Unis et le Japon commencent à négocier

A l'instar des négociations avec la Chine, Washington tente de rééquilibrer ses échanges commerciaux avec Tokyo.

storybild

Les négociateurs japonais sont arrivés à Washington lundi. (Photo: AFP)

Une faute?

Les négociations commerciales entre le Japon et les Etats-Unis ont commencé lundi à Washington pour deux jours de pourparlers. Les tractations étaient demandées par le président américain Donald Trump pour remédier aux «déséquilibres commerciaux chroniques» de son pays.

Le ministre japonais de l'économie Toshimitsu Motegi a rejoint lundi après-midi Robert Lighthizer, représentant américain au commerce (USTR), dans les locaux de l'USTR à Washington. Comme avec ses autres grands partenaires, la Chine ou les pays membres de la zone euro, le président américain dénonce des échanges commerciaux déséquilibrés avec le Japon. Il souhaite obtenir de Tokyo une plus grande ouverture de son marché aux produits américains, notamment agricoles.

Les Etats-Unis ont accusé en 2018 un déficit commercial de 67,62 milliards de dollars (hors services) avec Tokyo, qui est un partenaire de taille puisque le commerce entre les deux pays pèse plus de 280 milliards de dollars (281 milliards de francs au cours actuel), selon le service du représentant américain au commerce (chiffres 2017 incluant biens et services).

Menace de taxes

Le ministre japonais, qui participait le week-end précédent aux réunions de printemps de la Banque mondiale et du FMI dans la capitale américaine, a indiqué s'attendre à des discussions «franches». Les deux parties devraient tout d'abord «circonscrire les domaines de discussions, essentiellement les secteurs des marchandises» à négocier, avait-il expliqué vendredi à des journalistes.

Le Japon redoute des surtaxes douanières dans le secteur automobile, que Donald Trump est prêt à imposer. Le secrétaire américain à l'agriculture Sonny Perdue avait indiqué jeudi qu'il escomptait un «accord très rapide» avec Tokyo portant sur la diminution des tarifs douaniers sur les biens agricoles américains exportés au Japon, selon des médias japonais.

Il devrait cependant se heurter à l'opposition du gouvernement japonais, avait estimé l'agence Jiji Press, citant des sources gouvernementales sous couvert d'anonymat. «Il est hors de question pour nous de conclure en premier un accord sur l'agriculture», a indiqué un responsable japonais à Jiji, estimant que cela serait une violation des règlements de l'Organisation mondiale du commerce (OMC).

Tokyo pourrait de son côté demander aux Etats-Unis de supprimer des taxes douanières sur des biens industriels japonais si Washington exigeait l'ouverture du marché agricole japonais.

(nxp/ats)