Suisse

10 janvier 2019 12:18; Act: 10.01.2019 15:52 Print

Les banques pourraient taxer davantage les clients

Les taux négatifs et la politique monétaire actuelle incommodent les banques, qui n'osent toutefois pas encore s'en prendre aux petits épargnants.

storybild

La politique monétaire de la BNS fait l'objet de critiques récurrentes de la part des banques. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

De plus en plus de banques suisses envisagent de répercuter les taux négatifs sur leurs clients. La facturation de frais supplémentaires aux petits épargnants demeure toutefois un tabou, selon une étude réalisée par le géant du conseil Ernst & Young (EY).

Les banques se plaignent des taux négatifs et critiquent la politique monétaire actuelle, résume jeudi EY dans un communiqué. Dans ce contexte défavorable, il n'est pas étonnant qu'un nombre décroissant d'établissements bancaires acceptent encore de supporter ce fardeau financier, qui réduit la rentabilité.

En tout, 34% des banques interrogées excluent catégoriquement de répercuter les taux négatifs sur les clients, contre 70% en 2015. Un tiers des établissements sondés a déclaré que le seuil à partir duquel le client est taxé sera abaissé dans un avenir proche.

Signes de saturation

«Auprès des banques de détail, de telles mesures restent un tabou pour la grande majorité et il est actuellement difficile d'imaginer que les clients détenant moins de 100'000 francs soient soumis à un taux négatif dans un avenir proche», affirme Patrick Schwaller, spécialiste chez EY.

Jusqu'à présent, les banques ont été en mesure de freiner la chute de leur résultat d'intérêt en développant massivement les volumes de crédits. Les créances hypothécaires ont quasiment doublé en Suisse depuis l'an 2000.

Le marché montre cependant des signes de saturation. La croissance enregistrée ces dernières années ne pourra pas être maintenue à l'avenir, affirme EY, qui constate déjà un ralentissement dans le domaine hypothécaire.

Parmi les banques interrogées, 44% vont adopter une politique d'octroi de crédit plus restrictive, contre 34% l'année précédente.

Dans le cadre de cette étude, EY a sollicité 100 responsables d'établissements bancaires, dont ceux des géants UBS et Credit Suisse. Le sondage a été réalisé en novembre.

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Vero1974 le 10.01.2019 13:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    A n'y rien comprendre

    Je pense que je vais envisager un retour au tout cash, et planquer mon pognon sous le matelas.... tout est de plus en plus cher pour de moins en moins de services... vous payez plus pour une facture au guichet, mais personne ne vous a déduit 4 balles de votre facture parce que vous l'avez payée par e-truc. On fait tout tout seul maintenant, la banque a tout automatisé, on rentre nos paiements, on les valide etc ... la banque ne fait plus que serveur informatique en gros... mais on paie plus. C'est barge non ?

  • Nona23 le 10.01.2019 13:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bye

    Il est temps que j'aille vider mon compte bancaire ....

  • greguin le 10.01.2019 13:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    moins de bonus

    donner moins de bonus et diminuer les salaires des directeurs

Les derniers commentaires

  • Philippe deF le 18.01.2019 09:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    REQUINS non identifiés

    Les banques suisse ne sont pas les plus voraces envers leurs clients. Ce sont les USA et I..... qui exigent des milliards de $ aux banques suisses pour avoir dissimulé les capitaux des plus nantis du monde et des entreprises internationales GAFA. En plus pour pouvoir faire du négoce sur les places boursières mondiales, les banques suisse ont été contraintes de se conformer aux exigences de « transparence » de requins de la finance. Ces derniers sont planqués dans les paradis fiscaux et eux ne paient pas de taxes et d impôts. Ce sont ces requins milliardaires que les états devraient taxer.

  • Sam le 13.01.2019 02:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    On change

    Si la banque taxe ont sors l'argent c'est tout ou alors ont fait le tour chaque année comme pour l'assurance maladie et autres et ont change.

    • deep le 13.01.2019 23:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Sam

      Mais oui, vous allez demander à recevoir votre paie dans une enveloppe, directement de la main du patron ?

  • Jean le 12.01.2019 23:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Moutons

    A quand une baisse des salaires des dirigeants ? Sans parler des primes et bonus que l'on verse parmi. Un vrai scandale.

  • la banque du roi le 11.01.2019 21:14 Report dénoncer ce commentaire

    vive le roi !

    His Majesty the King of the Bank of... vous informe que si épousez un ressortissant d'une autre banque, vous perdrez tous les privilèges du statut de sujet du royaume au même titre que votre époux après le mariage avec une autre... Néanmoins, si vous partez en voyage, votre gentil roi vous accorde le bonheur national brut 365 fois par année sur les autoroutes du Bhoutan. (Maintenant vous savez pourquoi "the King of the Strait of Malacca" a abdiqué sans dire au revoir!)

  • Bernard Gorgerat le 11.01.2019 09:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Des voleurs

    Comme résident Suisse en France la Banque Raiffeisen de Locarno me taxe 5.00 francs de frais par mois. Comme ça, sans prestation supplémentaire. C'est dégueulasse !