Alimentation

02 avril 2019 11:40; Act: 02.04.2019 19:30 Print

Les confiseries suisses prennent de l'embonpoint

Les fabricants ont vendu moins de produits de confiserie l'an dernier mais la valeur des ventes a augmenté.

storybild

Biscosuisse établit à 3,0 kg par habitant la consommation annuelle moyenne de produits de confiserie en Suisse. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Les ventes de produits de confiserie par les fabricants suisses ont diminué en volume mais augmenté en valeur en 2018, révèlent les statistiques annuelles publiées mardi par l'organisation faîtière Biscosuisse. Le chiffre d'affaires a une nouvelle fois été porté par les exportations, qui représentent plus de 80% de la production.

Les treize fabricants industriels suisses regroupés dans Biscosuisse ont vu leurs ventes augmenter de 2% à 370 millions de francs. Dans le même temps, les quantités ont reculé de 0,6% à 35'651 tonnes. Les bonbons de sucre cuit, qui forment 68% des produits, ont subi un recul des ventes de 1,8%. Les recettes de produits dragéifiés ont fondu de 15%.

Bonbons à la gelée et caramels mous

En revanche, une nette hausse a été constatée pour les caramels mous (8,4%) et «les autres confiseries moulées» (3,8%). Les bonbons à la gelée et à la gomme ont vu leurs recettes progresser de 0,5%. La part des produits sans sucres a légèrement progressé pour atteindre 56,1% du total des ventes.

Les Suisses ont retrouvé goût aux confiseries locales, après le reflux des dernières années. Les quantités des produits écoulés sur le marché national par les fabricants indigènes ont progressé de 0,7% (à 5901 tonnes), pour un chiffre d'affaires en hausse de 1,7% à 87 millions de francs.

Les importations continuent à largement dominer. Mais vu qu'elles ont marqué le pas en 2018, les producteurs helvétiques ont pu étoffer leur part de marché en Suisse ( 0,3 point de pourcentage) à 23%. Toutefois, sur dix ans, cette part a baissé de près d'un quart.

Biscosuisse établit à 3,0 kg par habitant la consommation annuelle moyenne de produits de confiserie en Suisse. C'est 41 grammes de moins que l'année précédente. La part des produits sans sucres (18,2%) a nettement diminué.

Les fabricants ont surtout «fait leur beurre» hors des frontières, avec une hausse des ventes à l'exportation de 2,1% à 282,6 millions de francs. Dans 60,2% des cas, il s'agissait de produits de confiserie sans sucres. Les Etats-Unis, avec une part de 23,4%, sont restés le principal marché d'exportation bien qu'en recul, devant l'Allemagne (22%) et la France (10%).

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Marie le 02.04.2019 14:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    -

    Traduction : On vend moins mais on augmente les prix. Une belle image de la Suisse moderne

  • Arlette le 02.04.2019 15:43 Report dénoncer ce commentaire

    Je mange plus ces cochonneries

    Bien sûr avec tous ces additifs et colorants qu'ils foutent dedans , même chez le pâtissier on s'est même pas ce qu'il mettent dedans et ils vendent çà à un prix de dingue, à côté de chez moi 5.- pour un éclair ou un mille-feuille , faut pas pousser quand même, y a longtemps que j'achète plus de pâtisserie avec mon budget AVS, je peux juste me payer une plaque de choc noir chez Aldi

  • Jamc le 02.04.2019 14:57 Report dénoncer ce commentaire

    Zéro inflation qu'on vous dit ...

    .... et les bouteilles passent de 33cl à 30 ou 25 pour le même prix ...

Les derniers commentaires

  • Romeo Food Land le 03.04.2019 15:28 Report dénoncer ce commentaire

    Open 24/24 365 funny days

    Souvenirs de French ou Swiss Bakery en Australie, obligé d y entrer, plein la vue ici c est plus discret et moins bourratif ..

  • John Duff le 02.04.2019 21:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Nivellement de qualité

    Le top du top, ce sera quand les Chinois auront le monopole de l'agro-alimentaire.

    • tetracycline le 03.04.2019 10:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @John Duff

      Faut juste que nos politiques signent tous les accords de libre échange..

  • Arlette le 02.04.2019 15:43 Report dénoncer ce commentaire

    Je mange plus ces cochonneries

    Bien sûr avec tous ces additifs et colorants qu'ils foutent dedans , même chez le pâtissier on s'est même pas ce qu'il mettent dedans et ils vendent çà à un prix de dingue, à côté de chez moi 5.- pour un éclair ou un mille-feuille , faut pas pousser quand même, y a longtemps que j'achète plus de pâtisserie avec mon budget AVS, je peux juste me payer une plaque de choc noir chez Aldi

    • the Taker 1 le 03.04.2019 10:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Arlette

      C'est vrai que les pâtissiers boulangers n'ont plus aucune limite de prix les sandwiches en sont le meilleur exemple

    • John l'Éveillé le 03.04.2019 11:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Arlette

      Bien vu ! ...et en plus bourré d'huile de palme, meilleure marché = plus de bénéf' sur le dos du consommateur et de sa santé

  • Jamc le 02.04.2019 14:57 Report dénoncer ce commentaire

    Zéro inflation qu'on vous dit ...

    .... et les bouteilles passent de 33cl à 30 ou 25 pour le même prix ...

  • Marie le 02.04.2019 14:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    -

    Traduction : On vend moins mais on augmente les prix. Une belle image de la Suisse moderne

    • Arlette le 02.04.2019 15:46 Report dénoncer ce commentaire

      Ils ont rien compris

      Ben oui, au lieu de baisser les prix et vendre plus , c'est partout comme çà en Suisse, même chose dans les hôtels avec des chambres à 200/250 balle par nuit et pas des 5*, après ils s'étonnent qu'ils doivent mettre la clé sous la porte