Suisse

02 juillet 2014 11:19; Act: 02.07.2014 11:30 Print

Les faillites en recul de 3,4% au premier semestre

Moins d'entreprises ont mis la clé sous la porte durant les six premiers mois de l'année, en Suisse.

Une faute?

Le nombre total de faillites en Suisse s'est inscrit à 6559 au premier semestre 2014, soit un recul de 3,4% par rapport à la même période de l'année précédente. De janvier à juin, les liquidations d'entreprises ont quant à elles diminué de près de 11% à 3071.

Sur la même période, les faillites de sociétés pour insolvabilité se sont tassées de 5,3% sur un an à 2231, a indiqué mercredi Creditreform, sur la base de la Feuille officielle suisse du commerce (FOSC). Les liquidations en raison d'une carence dans l'organisation selon l'article 731b du code des obligations ont chuté de 23% à 840.

Au seul mois de juin, le nombre total de faillites d'entreprises a fléchi à 393, contre 554 une année auparavant. Sur le mois, les cas d'insolvabilité ont diminué de 30,6% à 286, soit pratiquement un plus bas historique, souligne Creditreform.

Du côté des personnes, les faillites privées ont en revanche augmenté de 4,2% sur les six premiers mois de l'année, à 3488. Au seul mois de juin, 539 cas ont été enregistrés, soit un nombre stable au regard du même mois en 2013.

Vers un record d'inscriptions

Les chiffres des banqueroutes affichent un plus faible niveau suite aux «nettoyages» opérés dans les registres du commerce. Du côté des nouvelles inscriptions, l'exercice en cours semble en passe d'établir un nouveau record, observe Creditreform, qui prévoit plus de 41'000 entrées en 2014.

Au premier semestre 2014, les nouvelles inscriptions de sociétés sont en augmentation de 4,6% à 21'241. Compte tenu des radiations, la croissance nette ressort à 13,5% sur douze mois, après un reflux de 15,4% au terme de la même période en 2013.

Le boom des créations de sociétés à responsabilité limitée (sàrl) se poursuit. Avec environ 7900 nouvelles entrées, plus d'une entreprise sur trois (37,2%) a opté pour cette forme juridique au cours de la première moitié de l'année.

(ats)