Suisse

15 mars 2019 12:47; Act: 18.03.2019 16:44 Print

Les grands patrons gagnent encore plus

Les dirigeants des grands groupes suisses ont perçu des salaires encore plus importants l'an dernier, selon un rapport.

storybild

Mark Schneider, patron de Nestlé, fait partie des patrons qui ont gagné plus l'an dernier.

Sur ce sujet
Une faute?

Salaires et rémunérations variables des dirigeants des principales sociétés helvétiques cotées ont pris de l'embonpoint l'an dernier, selon un premier relevé compilé par AWP sur la base des rapports annuels. Près de deux tiers des entreprises du Swiss Leader Index (SLI) ont d'ores et déjà rendu leurs copies définitives.

Sur ces 19 firmes, douze ont étoffé la rémunération de leurs responsables. La palme en termes d'évolution revient au poids lourd par excellence Nestlé, dont le directeur général Ulf Mark Schneider a perçu une rémunération agrémentée de 15% en comparaison annuelle, à 9,01 millions de francs. Julian Diaz, patron de l'exploitant de boutiques hors-taxes Dufry, arrive en seconde position avec une hausse de 11%.

Les sept sociétés ayant réalisé des économies sur les gratifications de leurs patrons ont toutes effectué une rocade à ce niveau, soit en 2018 soit dans le courant de l'année précédentes. Le directeur général de Novartis Vasant Narasimhan, entré en fonction début janvier 2018, n'a ainsi touché «que» 9,92 millions, soit près d'un quart de moins que son prédécesseur Joseph Jimenez un an plus tôt.

Chez Lafargeholcim, Jan Jenisch avait obtenu pour sa première année d'exercice en 2017 un dédommagement extraordinaire pour les bonus qu'il n'avait pu percevoir de la part de son ancien employeur. Sa fiche de paye en 2018 s'en est trouvée allégée de 16% en comparaison annuelle.

Les membres des comités exécutifs des directions des 19 sociétés étudiées ont vu leurs rémunérations enfler en moyenne de 100'000 francs à près de 3 millions.

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Utopie le 15.03.2019 13:51 Report dénoncer ce commentaire

    Soyons sérieux svp

    Oh, quelle surprise .... on ne s'y attendait pas du tout !

  • Moa le 15.03.2019 14:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    révoltant !

    Ecoeurant !

  • S. Peter le 15.03.2019 14:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    et nous ?

    Et nous on doit ce contanter de CHF 70. Par mois alors que c'est nous qui faisons le travail.

Les derniers commentaires

  • Benoui le 21.03.2019 18:27 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Notre milliard ça leur rapporte

    Les seuls gagnants du milliard payé par les Contribuables.

  • @vrais valeurs le 20.03.2019 00:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    .......

    Un seul mot: HONTEUX!

  • Liberland le 18.03.2019 10:53 Report dénoncer ce commentaire

    Stagiaires et sous payés globaux

    Et il y a de plus en plus de stagiaires gratuit pour les grandes entreprises Internationales, magasins et ailleurs cantons romands pionnier des cancres qui ne finissent pas l école ou n ont pas mieux qu un misérable 3 de notes maximales de fin d école obligatoires... et pas un sou en poche et après on s étonne de la criminalité pfui

  • O. Durr le 18.03.2019 09:53 Report dénoncer ce commentaire

    La seulement les charges

    De toute manière, Nestlé quitte la Suisse par tranche (système informatique. Après une partie du développement, plus de suisse aux postes clés, etc.). Et il n'y a plus dans ces grands groupes, d'adéquation entre le salaire de la direction y compris le versement du dividende et celui des employés et ouvriers (retour marqué aux principes du 18ème siècle avec répercussion sur certaines de nos pme qui copient ce principe). Notre soit-disante qualité de vie de la classe moyenne baisse chaque année avec un salaire moyen qui monte. Chercher l'erreur.

  • Françoise le 17.03.2019 20:29 Report dénoncer ce commentaire

    sens de réalités?

    Un tel salaire est très éloigné de la réalité. Cela démontre que ces gens n'ont aucun sens des valeurs et par conséquent on peut se demander s'ils sont capables de diriger une entreprise.