Thaïlande - Swiss Re

06 décembre 2011 08:02; Act: 06.12.2011 09:39 Print

Les inondations vont coûter 600 millions

Les inondations en Thaïlande coûteront 600 millions de dollars (environ 553 millions de francs) au spécialiste de la réassurance Swiss Re.

Voir le diaporama en grand »
20.11 Après avoir passé des semaines sous l'eau, les temples de l'ancienne capitale thaïlandaise, Ayutthaya, risquent de s'effondrer. 10.11 La Premier ministre Yingluck Shinawatra affirme que le centre commercial et financier de Bangkok est «à l'abri». 10.11 Yingluck Shinawatra, malgré les critiques sur sa gestion des inondations, ne démissionnera pas. 07.11 La municipalité de Bangkok a décidé d'engager au moins 2000 éboueurs pour ramasser les tombereaux d'ordures qui s'amoncellent dans les quartiers de la capitale noyés par des inondations historiques. 06.11 Le bilan des inondations se monte désormais à 500 morts. 28.10 Les locaux de l'ambassade suisse à Bangkok pourraient être gagnés par les eaux. La crue devrait atteindre son plus haut niveau durant le week-end. 28.10 Après les crocodiles, les habitants de Bangkok doivent faire face à une invasion de serpents. En effet, un python de deux mètres a été capturé par un chauffeur de taxi dans une rue située dans le quartier très touristique du Grand Palace. 27.10 De nombreux habitants de Bangkok fuyaient jeudi la mégalopole, au début d'un week-end exceptionnel de cinq jours décidé à la hâte pour permettre à la population de fuir des inondations historiques. 20.10 Les inondations qui frappent actuellement la Thaïlande, les pires depuis des décennies, vont inévitablement toucher des parties de la capitale du pays, a annoncé le Premier ministre. Ici des habitants fuient leurs appartements en banlieue de Bangkok. 18.10 Le combat contre l'eau continue. 17.10 Les autorités ont annoncé avoir la situation sous contrôle. Les habitants d'Ayutthaya, au nord de Bangkok, sont habitués depuis plus de dix jours à s'accommoder d'inondations monstres. Mais ils n'avaient pas prévu de devoir se battre contre des crocodiles.

Sur ce sujet
Une faute?

Les inondations en Thaïlande vont coûter près de 600 millions de dollars (553 millions de francs) à Swiss Re, estime le réassureur zurichois. Cette première estimation comporte toutefois de nombreuses incertitudes, le niveau encore élevé de l'eau rendant l'évaluation difficile.

Dans un communiqué diffusé mardi, Swiss Re explique que la situation demeure critique dans certaines régions de Thaïlande. Le numéro deux mondial de la réassurance derrière l'Allemand Munich Re, se réserve donc le droit de réviser son estimation des dommages.

Les inondations, qui ont touché principalement le nord et le centre de la Thaïlande entre juillet et octobre, sont les pires connues par le pays depuis 50 ans. Elles ont fait plus de 600 victimes, détruit de nombreuses récoltes et submergé quelque 1500 sites industriels, note Swiss Re.

L'impact de la catastrophe sur l'économie thaïlandaise et sur les sociétés qui y sont actives risque d'être important et pourrait durer un certain temps, a souligné Swiss Re. Plusieurs importants complexes industriels ont dû fermer, des usines se trouvant sous plusieurs mètres d'eau durant plusieurs semaines.

Automobile et électronique touchés

Les inondations ne sont pas restées sans impact sur la production de composants destinés à l'industrie automobile ainsi qu'aux biens d'équipements électroniques. La Thaïlande représente le 2e producteur mondial de disques durs et les autorités thaïlandaises ont estimé l'ensemble des dommages assurés à 20 milliards de dollars.

Pour mémoire, Swiss Re a essuyé au premier trimestre 2011 une perte de 665 millions de dollars, sous l'effet d'importantes catastrophes naturelles avec les tremblements de terre au Japon et en Nouvelle-Zélande ainsi que les inondations en Australie. La situation s'est présentée sous un jour plus favorable aux 2e et 3e trimestres.

Après neuf mois en 2011, le bénéfice net de Swiss Re est ressorti à 1,64 milliard de dollars, soit à peu de chose près le même niveau que les 1,59 milliard de dollars dégagés un an auparavant. Quant aux revenus, ils ont atteint au total 19,72 milliards, contre 21,57 milliards à fin septembre 2010.

Lors de la présentation des résultats du 3e trimestre le 3 novembre dernier, le réassureur zurichois s'était montré prudent quant à ses prévisions pour la fin de l'exercice. Il avait alors porté le manque de visibilité au compte des inondations en Thaïlande.

(ats)