Suisse

28 janvier 2020 13:08; Act: 28.01.2020 14:12 Print

Les jeunes pousses ont recolté des fonds records

Avec plus de 2 milliards de francs en 2019, le montant des investissements dans les «start-up» suisses dépasse nettement celui de 2018.

storybild

Cinq levées de fonds dépassant les 100 millions de francs ont été réalisées en 2019. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Des fonds, de grandes entreprises ou des privés ont investi près 2,3 milliards de francs dans les jeunes pousses suisses en 2019. C'est un milliard de plus qu'en 2018. Le nombre de start-up concernées a lui aussi progressé, à 266 contre 230.

L'inflation de cette somme s'explique par le nombre croissant de rondes de financement dépassant les 100 millions de francs, selon le 8ème rapport Swiss Venture Capital, publié mardi par le portail en ligne startupticker.ch et la Seca, l'association suisse des investisseurs en capital et de financement.

Cinq levées de fonds de ce type ont été réalisées en 2019. «GetYourGuide (plateforme en ligne de réservation touristique), wefox (place de marché en ligne d'assurances) et ADC Therapeutics (laboratoire vaudois) ont acquis le statut de licorne, ce qui signifie qu'elles sont valorisées à plus d'un milliard de francs», selon le document.

Avantage à Zurich

Autres sociétés à avoir récolté beaucoup de fonds, la zougoise Arvelle Therapeutics (208,9 millions), la jeune pousse tessinoise Energy Vault (107,1) ou encore Sophia Genetics basée à Saint-Sulpice, dans le canton de Vaud (76).

Le secteur des technologies de l'information et de la communication (TIC), dont la fintech, s'est distingué en attirant 1,2 milliard de francs en 131 rondes. Après une année 2018 faible, les biotechnologies ont amassé 624,7 millions en 45 tours de financement.

C'est dans le canton de Zurich que les jeunes pousses ont récolté le plus d'argent, 1,16 milliard de francs, avant tout dans les TIC et la fintech. Dans celui de Vaud, les investissements ont crû de 70,4% à 455,7 millions, principalement dans la biotechnologie, TIC et la santé (healthcare). Il est suivi par Zoug (240,8), le Tessin (118,3), Bâle-Ville (107,4) et Genève (59,6). Au bout du lac, l'essentiel des financements étaient destinés à la biotechnologie, aux technologies écologiques (cleantech) et aux TIC.

(nxp/ats)