Aviation

26 avril 2019 06:49; Act: 26.04.2019 06:49 Print

Les passagers sont dupés sur les temps de vol

par Sophie Pieren - Les compagnies aériennes annoncent des durées de trajet exagérées afin de masquer leurs retards.

storybild

Malgré cette astuce, un vol sur cinq atterrit encore en retard. (Photo: Keystone/Christian Beutler)

Sur ce sujet
Une faute?

Dans les années 1960, il fallait cinq heures pour relier New York à Los Angeles. Il en faut plus de six aujourd’hui. Le trajet Berlin-Londres dure, lui, en moyenne vingt minutes de plus qu’il y a dix ans. Les avions ne volent pourtant pas moins vite qu’à l’époque, bien au contraire. Alors, que se passe-t-il donc?

Ces temps de trajet qui s’allongent – du moins sur le papier – sont en réalité dus à une pratique surnommée «padding» («rembourrage» en français). Celle-ci consiste à annoncer des vols plus longs que ce qu’ils durent en réalité. Objectif: donner une illusion de ponctualité aux passagers. En effet, grâce à cette stratégie, l’avion atterrit selon l’horaire affiché même s’il ne décolle pas dans les temps.

Les compagnies aériennes évitent ainsi les conséquences de retards à répétition, notamment en matière d’image ou de dédommagement des passagers. Rappelons que dans l’Union européenne, les voyageurs ont droit à une indemnité en cas de retard de plus de trois heures. En plus de duper le consommateur, cette pratique – que les compagnies reconnaissent à demi-mot – a pour conséquence de démultiplier les émissions de CO2. Car si l’avion décolle à temps, le pilote doit ralentir pour arriver à l’heure prévue. Résultat: «Le padding, c’est plus de carburant consumé, plus de bruit et plus d’émissions de dioxyde de carbone», constate le consultant en aviation Michael Baiada à la BBC.

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Eric Zucker le 26.04.2019 07:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ça mérite pas un Pulitzer!

    Prendre une petite marge pour faire face aux imprévus, c'est normal ! Les horaires sont établis longtemps à l'avance. Les créneaux dans les aéroports réservés. Mais la météo elle change d'heure en heure. On peut avoir des Vents contraires ou devoir faire un détour pour éviter une zone d'orages ou de turbulences. Dans la planification de son voyage mieux vaut une marge de sécurité et éviter de louper une correspondance. Accessoirement un avion qui vole un poil moins vite consomme beaucoup moins aussi.

  • Juste Leblanc le 26.04.2019 07:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Rien de grave

    Finalement peu importe. L'important est que que je puisse prendre le train à l'heure après l'atterrissage, organiser mes RDV ou que mes amis venant me chercher ne passent pas des plombes à m'attendre. Autant avoir une chance d'arriver «  en avance » et prendre un café en attendant son client que stresser et arrivera en retard ..

  • Croa croa le 26.04.2019 07:34 Report dénoncer ce commentaire

    Bravo les mecs

    Oh ben à force, on a l'habitude qu'on nous mente... ne vous étonnez plus que les gens soient sceptiques, blasés, agacés... on peut tout remettre en question car on sait qu'il y a toujours une entourloupe!

Les derniers commentaires

  • Lima Victor le 26.04.2019 16:51 Report dénoncer ce commentaire

    Heures block VS. heures de vol

    Les heures d'arrivées et de départ affichées pour les passagers, sur les panneaux d'aéroport, les systèmes de réservation et les cartes d'embarquement, sont des heures "block" (en français "câle à câle"): l'heure de départ correspond au moment où l'avion commence à rouler pour aller décoller (et non pas au décollage), et l'heure d'arrivée correspond au moment où l'avion arrive à la gate (et non à l'atterrissage). Peut-être même qu'au-delà d'une mécompréhension des vraies raisons du padding, la théorie du complot de cet article part d'une confusion entre temps block et temps de vol.

  • Une vraie pilote le 26.04.2019 16:39 Report dénoncer ce commentaire

    Une logique implacable...

    "Le pilote doit ralentir pour arriver à l'heure prévue" Des bêtises sur l'aviation, j'en ai entendues, mais là il y a quand même un sacré niveau d'imagination! A votre avis, si c'était vraiment le cas, et que ça consommait effectivement plus de carburant... Qui dit plus de carburant dit plus cher... Et qu'est-ce qu'elles cherchent à faire, les compagnies? Des économies!

    • Yes le 26.04.2019 23:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Une vraie pilote

      D'autant plus que ralentir un peu l'avion diminue la consommation. Aujourd'hui la vitesse de croisière est déterminée par un optimum entre la consommation et les autres coûts, par exemple horaires si l'on parle des salaires.

  • @Etna Zararouïl le 26.04.2019 09:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pollution une utopie ?

    Moi qui prennais l'avion 4 fois par an, en 2018 c'est 0 fois pour sauver la planète. En 2019 rien de prévu. Le couple qui prend l'avion pour aller faire une croisière ça me sidère. Prendre l'avion pour aller acheter le dernier Vuitton à Paris, ses socs à Milan. Quoi t'as jamais été à New York, là-bas ils prennent l'avion ou hélicoptère pour aller travailler (et voir les 50 millions d'habitants qui vivent la misère).

    • moi je prend l'avion RAF le 26.04.2019 18:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @@Etna Zararouïl

      ba reste chez toi...

  • A cona le 26.04.2019 09:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Du bruit pour rien

    Du bruit pour rien, ça peux faire quoi 20 Minutes de plus ou 20 Minutes de moins si on est en vacances arrêtons la polémique

  • Capitaine Flamme le 26.04.2019 09:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Intox

    Faux, la pratique consiste à prendre en compete les temps de roulage aux Aéroports de départ et d arrivée et non de cacher des délais. Le passager veut partir à l heure, c est là que la ponctualité est mesurée.