Technologies Olympus

06 décembre 2011 10:06; Act: 06.12.2011 10:11 Print

Les pertes cachées pour plus d'un milliard

Les anciens dirigeants de la firme japonaise Olympus ont caché des pertes dont le montant avoisinerait 1,5 milliards de francs.

Sur ce sujet
Une faute?

Les pertes dissimulées pendant des années par d'ex-dirigeants du groupe d'appareils photo nippon Olympus se sont élevées à 134,8 milliards de yens (1,5 milliard d'euros au cours actuel). C'est ce que révèle mardi un comité d'enquête indépendant.

Les investigations de ces juristes ont prouvé que l'entreprise, aussi réputée pour ses endoscopes, avait eu recours à nombre de subterfuges pour masquer un passif lié à des investissements hasardeux effectués durant la période de la bulle spéculative immobilière et boursière (fin des années 1980).

Deux anciens PDG, un de leurs bras-droits et un commissaire aux comptes se seraient rendus coupables de ces malversations.

Le montant des pertes ainsi révélé inclut les commissions versées à des complices extérieurs qui ont permis à Hisashi Mori (ex- directeur général adjoint) et Hideo Yamada, ancien responsable de la validation des comptes, d'utiliser divers tours de passe-passe pour ne pas laisser apparaître les pertes endurées.

Deux des ex-PDG du groupe, Tsuyoshi Kikukawa et Masatoshi Kishimoto, ont approuvé ces opérations illégales dont ils ont été informés en détails par MM. Mori et Yamada, affirment les enquêteurs dans leur long rapport.

(ats)