Allemagne

13 juin 2019 20:59; Act: 13.06.2019 21:55 Print

La justice tolère le broyage des poussins mâles

La justice autorise l’élimination des bébés coqs par broyage ou gazage, en attendant des progrès de la science.

storybild
Une faute?

«Tuer des animaux dès leur naissance en raison de leur sexe, ce n’est pas possible», a déclaré jeudi Julia Klöckner au «Rheinische Post». La ministre allemande de l’Agriculture critique ainsi l’élimination des poussins mâles, souvent par broyage, une pratique très controversée outre-Rhin.

Nouvelles techniques en attente

Toutefois, la plus haute juridiction allemande a tranché: la filière avicole peut continuer de tuer 45 millions de ces oisillons par année. «La pratique actuelle repose sur un motif raisonnable jusqu’à l’apparition, dans un délai a priori rapproché, de méthodes pour déterminer le sexe dans l’œuf», a expliqué une juge.

Ces nouvelles techniques, pour lesquelles Berlin a débloqué 8 millions d’euros, permettraient de vendre les œufs qui auraient dû donner des poussins mâles et de faire éclore ceux qui donneront des poules pondeuses. L’autorisation de la Cour est donc «transitoire», mais aucun calendrier précis n’a été défini. Elle a ainsi donné raison à des éleveurs contre un land qui voulait bannir ces éliminations.

Méthode inadéquate

Pour les défenseurs des droits des animaux, le «sexage» n’est pas la méthode idéale. Ils prônent la mise en place de filières où mâles et femelles auront une utilité à la place de l’hyper­spécialisation actuelle des espèces, certaines limitées à la production d’œufs, d’autres à la chair. Cette stratégie impliquerait de «mettre fin à l’élevage fondé sur le très haut rendement au profit d’espèces ayant un double emploi».

En Suisse, 2,8 millions de poussins mâles sont éliminés chaque année par gazage au CO2. La méthode du broyage, en voie de disparition, est en passe d’être interdite dans la loi.

(afp/reg)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Jenny le 13.06.2019 21:18 Report dénoncer ce commentaire

    Humanité ?

    Triste monde

  • Bob le 13.06.2019 21:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Consommateur décideur

    Il suffit d'obliger les commerces à indiquer sur leurs sites internets quand ils s'approvisionnent vers de tels agriculteurs. Le consommateur fera son choix

  • Frane le 13.06.2019 21:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Degueu

    Pauvres d eux c est intolérable

Les derniers commentaires

  • Écoeurée le 14.06.2019 14:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pauvres petites créatures sans défense

    Quelle monstruosité humaine !

  • christianne le 14.06.2019 14:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    mme

    il est des pays où les bébés filles sont tuées parce qu' elles sont des filles ....Pourtant il n' y a pas de réactions de par le monde ....

    • Virginie Borga le 14.06.2019 20:20 Report dénoncer ce commentaire

      Anthropocentrisme

      Réfléchissez avant de vous exprimer. Des associations et mouvements sont en place pour dénoncer et travailler à l'éradication de ces pratiques immondes envers les filles humaines.

  • L'hypocrite le 14.06.2019 13:59 Report dénoncer ce commentaire

    A nous, consomateur de décider.

    C'est intolérable !! Je prendrais bien le temps d'expliquer pourquoi je pense ça, mais pour être honnête je pense que tout le monde ce fou de ce que je pense... en+ ma boîte de chiken McNugets est en train de refroidire.. bonne appétit !

  • Dame Nature le 14.06.2019 13:59 Report dénoncer ce commentaire

    Ecouter sa conscience

    Je suis contre toute étiquette et contre toute idéologie, mais ma conscience ne m'autorise plus à cautionner ce genre d'horreurs. Déjà végétarienne depuis des décennies, je suis devenue à 90 % végétalienne (sans suppléments alimentaires, analyses faites récemment = aucune carence même B12)je fais de temps à autre des exceptions et je mange régulièrement du miel. Je ne me suis jamais sentie aussi bien, en bonne santé et heureuse de contribuer au bien être des animaux. Ma fille suit le même chemin, mon fils reste un carnivore. Respect et tolérance.

  • Chris le 14.06.2019 12:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Égalité?

    Et l'égalité mâle / femelle dans tout ça?