Europe

16 septembre 2019 20:02; Act: 16.09.2019 22:49 Print

Les tensions pétrolières pèsent sur les marchés

Le cours du pétrole s'est envolé lundi après une frappe de drones contre des installations pétrolières saoudiennes, qui a réduit soudainement l'approvisionnement du monde en or noir.

storybild

Séance à Wall Street tendue après l'attaque d'installations pétrolières saoudiennes.

Une faute?

Les marchés européens ont débuté la semaine sur une note négative, les investisseurs se montrant frileux après une attaque contre des installations pétrolières saoudiennes ayant engendré de nouvelles tensions diplomatiques.

Les investisseurs ont «forcément été pris un petit peu de court sur le retour du risque géopolitique qui vient s'ajouter, d'un côté aux mauvais chiffres macroéconomiques de nouveau en Chine, et de l'autre à une attente un peu anxieuse avant la Fed», a résumé auprès de l'AFP Andrea Tuéni, un analyste de Saxo Banque.

«C'est un cocktail qui incite énormément à la prudence et il est assez légitime de voir aujourd'hui un marché qui peine un petit peu, même s'il n'y a là rien d'inquiétant.»

Le cours du pétrole s'est envolé lundi après une frappe de drones contre des installations pétrolières saoudiennes, qui a réduit soudainement l'approvisionnement du monde en or noir et entraîné un regain de tensions entre les Etats-Unis et l'Iran.

Lisbonne finit dans le vert

A Wall Street vers 18h10, le Dow Jones Industrial Average baissait de 0,62%, l'indice Nasdaq, à forte coloration technologique, de 0,68%, et l'indice élargi S&P 500 de 0,47%.

L'Eurostoxx a perdu 0,89%.

Du côté des indices européens, Paris a baissé de 0,94%, Francfort a cédé 0,71%, Londres de 0,63%. Pour sa part Milan a perdu 0,96%, Madrid 0,94%, la Bourse suisse 0,78%, Amsterdam 0,58%, Bruxelles 0,81%.

En revanche la Bourse de Lisbonne a fini en hausse de 0,45%.

Du côté des valeurs, la hausse des prix du pétrole a profité aux pétrolières et parapétrolières. Poids lourd de la cote parisienne, Total est monté de 2,50%. A Londres BP a pris 4,00% et Royal Dutch Shell (action «B») 1,89%.

A l'inverse, le secteur aérien a reculé, dans le sillage de la brusque hausse des cours de l'or noir. A Paris, Air France-KLM a perdu 3,21%, Airbus 3,39%. A Francfort, Lufthansa a cédé 2,84%.

(nxp/afp)