Commerce en gros

13 avril 2019 13:26; Act: 13.04.2019 13:26 Print

Louer, réparer, recycler: le rêve vert d'Ikea

En se lançant dans la location et le recyclage, le géant suédois du meuble en kit veut verdir un modèle toujours terni par son empreinte carbone et la surconsommation.

storybild

Archive/Photo d'illustration (Photo: Keystone/Martin Ruetschi)

Sur ce sujet
Une faute?

«Rien ne se perd, tout se transforme». Simple effet d'annonce ou véritable révolution? Ikea s'est engagé à devenir un acteur de l'économie circulaire d'ici à 2030.

Pour y parvenir, plusieurs chantiers ont été mis en route: réparer et reconditionner les produits endommagés pendant le transport, l'option deuxième vie où les clients peuvent rendre un certain nombre de produits, recycler les articles hors d'usage, etc.

Dernière initiative en date, Ingka Group, franchise d'Ikea, a annoncé début 2019 lancer un projet pilote de location de meubles dans quatre pays (dont la Suisse) et prévoit déjà d'étendre le concept en 2020 sur ses 30 marchés en Europe, en Amérique du Nord et en Asie.

Louer des cuisines? Une idée pas si saugrenue, selon Cecilia Cassinger, professeure en communication stratégique à l'Université de Lund.

«Les produits Ikea peuvent être utilisés et réutilisés sur une longue période, réduisant ainsi les déchets», avance-t-elle.

Empreinte écologique tenace

L'objectif affiché par le roi du meuble en kit pas cher et facilement remplaçable s'annonce en réalité plus difficile à atteindre tant est élevée son empreinte écologique.

«Les principaux défis du passage à une économie circulaire sont liés à la logistique durable (transport, stockage, assemblage de produits), aux services (réparation, entretien) et à la gestion des déchets», explique Mme Cassinger.

Le géant de l'ameublement a indiqué vouloir réduire son empreinte de 70% en moyenne par produit d'ici à 2030.

«La meilleure possibilité pour réduire l'empreinte carbone réside dans les matières premières et la durée de vie des produits», assure Ikea dans son rapport stratégique «People & Planet Positive».

Selon les dernières données fournies par le groupe début 2019, les matières premières représentaient plus du tiers (36,4%) de ses émissions de gaz à effet de serre. Ensemble, le transport des marchandises et celui des consommateurs vers les magasins -souvent en périphérie des villes- représentaient 19,4% des émissions.

Une gestion encore loin de satisfaire les organisations écologistes, à l'image de Greenpeace Nordic: «Ikea a le potentiel pour devenir une entreprise entièrement circulaire (...) mais il existe encore d'importantes lacunes en termes d'empreinte écologique auxquelles le nouveau modèle n'apporte pas de solution».

Tandis qu'une majeure partie des produits vendus par Ikea par sa filiale Ikea Industry vient de Pologne, de Russie, de Slovaquie, du Portugal et de Suède, les principaux marchés de distribution se situent eux en Allemagne (15%) aux Etats-Unis (14%) et en France (8%), selon des données de 2017.

Greenpeace déplore par ailleurs l'exploitation à grande échelle de ressources naturelles comme l'huile de palme et le bois, et l'utilisation de plastiques.

Ikea s'est toutefois engagé à éliminer les plastiques à usage unique d'ici 2020 et a aider «les fournisseurs à convertir l'ensemble de [leurs] usines afin qu'elles deviennent climatiquement positives».

Culture du tout-jetable

«Avons-nous réellement besoin de posséder tout ce que nous avons chez nous?». Pour Mme Cassinger, le consommateur a également sa part de responsabilité.

Et l'objectif 2030 ne peut être assuré sans un changement de sa part pour parvenir à étendre la durée de vie de produits.
Il s'agit d'ailleurs d'une demande des consommateurs, explique Pia Heidenmark Cook, responsable du développement durable chez Ingka Group.

«Nous avons parlé à des gens (clients ou non d'Ikea, ndlr) sur dix marchés différents et nous avons constaté que les attentes des consommateurs changeaient», notamment vis-à-vis de l'environnement, assure-t-elle.

Pourtant, les produits Ikea, par leur faible valeur de revente, peinent à s'inscrire dans cette ligne du «consommer moins», selon les experts.

Alors, comment lutter contre cette culture du «jetable» tout en s'octroyant le plaisir de changer régulièrement de cuisine ?

«La location, le partage (...) peuvent être des solutions pour devenir plus durables, avance Mme Cassinger, mais on pourrait aussi réduire la production et de se concentrer sur moins de produits mais de meilleure qualité (...) qui peuvent être utilisés sur une plus longue période».

(ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • P-Revolution le 13.04.2019 14:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Alors faux vert

    Recycler et Réparer. tip-top.

  • Maurice le 13.04.2019 19:14 Report dénoncer ce commentaire

    Made in chine écolo????!!!!!

    j'ai acheter trois fois des lampes et a chaque fois tomber en panne cela arrive mais ils me l'ont échanger merci c'est cool mais les lampes défectueuses directions poubelles... merci le coter écologiques même pas essayer de les réparer pour voir d'ou vient le problème ont ma répondue que sa leur couter plus cher.... vive le made in chine avec un jolie nom nordique pour faire plus beau....

  • Jean Aymar le 13.04.2019 17:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Nous aussi

    Oui c'est bien mais pas exclusif mon employeur le fait depuis 19 ans, nous oeuvrons avec les ouvriers du bâtiment et louons sur du long terme réparons gratuitement ces outils prêtons une machine durant la réparation et recyclons les machines en fin de vie. Hilti

Les derniers commentaires

  • hé hé le 14.04.2019 17:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Trace CO2

    Et voilà... comme ça les clients iront 2-4 fois pour rapporter et réembarquer des meubles et au passage acheter encore plus d'article IKEA.... c'est ça leur idée? Pas terrible... d'autant plus que les meubles ne sont pas appropriés pour être montés plusieurs fois, je ne vois pas vraiment l'avantage si ce n'est encore plus de chiffre d'affaire pour IKEA... ne pas prendre les clients pour des pigeons...ABE

  • CO2 le 13.04.2019 20:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    On commence par où ?

    Ils pourraient commencer par se faire livrer par le rail plutôt que par la route. A Aubonne ils sont à 100m de la gare d'Allaman..... Ce serait un bon début pour réduire leur empreinte carbone !

  • Marie le 13.04.2019 20:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La gauche, mais la gauche...

    L'écrasante majorité des ménages suisses ont des meubles ikea et même des objets de cuisine Et draps de lit. Alors voilà encore un parfait exemple d'incohérence qui caractérise cette gauche bien-pensante. Ça vit avec des meubles ikea mais ça critique à cause de l'emprunte carbone... au fait, on en est où avec les kermesses climatiques et les jeunes qui courbent les cours? Plus de gros titre sur la greta, ma fois démasquée?

    • P.A. le 15.04.2019 11:21 Report dénoncer ce commentaire

      @Marie

      Sinon, les jeunes, vous pensez vraiment qu'ils ont les moyens, dès le départ, d'acheter un canapé à 10k ?

  • Il est temps ! le 13.04.2019 19:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Aide et contribution

    On a besoin de "savoir" et d'aide de la part de ceux qui en ont les capacités ! Les anciens qui en savent encore beaucoup et les jeunes prêts à maîtriser la réparation et la récupération ! Je vous soutiens dès cette minute de lecture de non commentaire !

  • Maurice le 13.04.2019 19:14 Report dénoncer ce commentaire

    Made in chine écolo????!!!!!

    j'ai acheter trois fois des lampes et a chaque fois tomber en panne cela arrive mais ils me l'ont échanger merci c'est cool mais les lampes défectueuses directions poubelles... merci le coter écologiques même pas essayer de les réparer pour voir d'ou vient le problème ont ma répondue que sa leur couter plus cher.... vive le made in chine avec un jolie nom nordique pour faire plus beau....