Economie

05 août 2019 13:00; Act: 06.08.2019 09:01 Print

Le franc suisse se renchérit encore

La valeur de la devise suisse a encore augmenté, tant par rapport à l'euro qu'en comparaison avec le dollar.

storybild

La devise helvétique a signé un nouveau record depuis mi-2017. (Photo: Keystone/Photo d'illustration)

Sur ce sujet
Une faute?

Le franc poursuivait lundi son mouvement de renchérissement face à l'euro et au dollar. Dans la matinée, la devise helvétique était passée sous la barre des 1,09 franc pour un euro, signant un nouveau record depuis mi-2017, dans un contexte de tensions internationales et de ralentissement conjoncturel.

A 11h30, la monnaie suisse s'échangeait à 1,0868 franc pour un euro, contre 1,0950 EUR/CHF vendredi à la même heure.

Depuis le début de l'année, le franc n'a cessé de se raffermir face à la monnaie unique européenne, la devise de son principal partenaire économique. Après s'être relâchée à 1,1477 EUR/CHF mi-avril, la paire de devises était passée sous la barre des 1,10 EUR/CHF fin juillet.

Aussi par rapport au dollar

Le mouvement est similaire par rapport au dollar avec un cours à 0,9755 USD/CHF, contre 0,9866 vendredi après-midi.

Cette tendance s'explique par l'accroissement des tensions autour du commerce international, «la récente dévaluation du yuan menaçant d'envenimer les fortes tensions entre les Etats-Unis et la Chine», a estimé Ricardo Evangelista, analyste chez Activtrades.

La devise chinoise dévissait en effet lundi face au billet vert, franchissant le seuil symbolique de 7 yuans pour un dollar, au plus bas depuis neuf ans, en plein regain de tensions sur le front de la guerre commerciale avec Washington.

Le franc, valeur refuge

Le président américain Donald Trump a fréquemment accusé Pékin de dévaluer artificiellement sa monnaie afin de soutenir ses exportations, alors que les deux pays sont engagés depuis plus d'un an dans un bras de fer commercial qui s'est traduit par l'imposition réciproque de droits de douane punitifs sur plus de 360 milliards de dollars d'échanges annuels.

«Un tel scénario aurait un impact négatif sur la croissance de l'économie mondiale et pourrait potentiellement se traduire par une récession», a ajouté M. Evangelista. Dans ce contexte, les investisseurs recherchent des valeurs refuges comme le franc, a-t-il précisé.

D'autres éléments pourraient également expliquer le raffermissement du franc. Selon Arnaud Masset, analyste chez Swissquote, «cela fait maintenant plusieurs mois que la situation entre les Etats-Unis et la Chine, et l'Iran, s'est détériorée sans pour autant avoir provoqué une ruée sur le franc suisse».

«L'envolée du franc suisse est d'avantage liée au revirement de politique monétaire de la Fed et, surtout, de la BCE», a estimé M. Masset.

La BNS en difficulté

Ce dernier a souligné que la Banque nationale suisse (BNS), qui tente d'enrayer une appréciation trop importante de la monnaie helvétique, se trouve dans une situation délicate.

Les avoirs à vue déposés auprès de l'institut d'émission ont augmenté la semaine dernière de 1,5 milliard de francs à 582,7 milliards.

A défaut d'annonce officielle par la banque centrale, qui ne commente quasiment jamais ses interventions, l'évolution des avoirs à vue est considérée comme un indicateur d'intervention de la BNS sur le marché des changes pour affaiblir le franc. Cette dernière achète pour ce faire des devises étrangères et inscrit le montant correspondant en francs sur les comptes des banques auprès de la BNS.

Avec des taux d'intérêt négatifs à -0,75%, la marge de manoeuvre de la BNS «est donc plus que limitée puisqu'un abaissement des taux forcerait les banques à répercuter ces charges sur les épargnants, alors qu'une forte accélération des interventions sur le marché des changes ont un effet marginal de moins en moins important», a précisé le spécialiste de Swissquote.

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Bill CHF le 05.08.2019 13:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Force

    Ce n'est pas malgré les tensions qu'il faut dire c'est justement à cause des tensions que le franc suisse est fort. Monnaie refuge ! Encore un brillant économiste !

  • Julien le 05.08.2019 14:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Tensions > franc fort

    Ce sont justement les tensions qui renforcent le CHF et l'or, l'article laisse penser l'inverse.

  • Phil Barney le 05.08.2019 15:43 Report dénoncer ce commentaire

    Ils nous volent!

    Et les Coop ou Migros ,ils baissent leurs prix dans ce cas?? certainement pas,ils continuent à nous voler allègrement! Et après on s'étonne que les gens vont faire leurs courses en France! Ils ont totalement raison!Exemple 1kg filet de porc chez Migros 63.- et en France 22 euros! A réfléchir!

Les derniers commentaires

  • CatJuice4Fish le 06.08.2019 12:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    question as la con...

    Est ce que cela vas comporter des sanction économique du style, moins d'employer pour rattraper la différence ? Ou brader sur la qualité ? Ou encore un truc de mal formé pour gratter un max de flouze ?

    • Gro Suisso le 06.08.2019 12:30 Report dénoncer ce commentaire

      @ jus de chat pour poisson

      "pour gratter un max de flouze ?" ... faute d'orthographe .. ici, on est en Suisse, on dit "pour brailler sur un max de frouze "

    • idemus le 08.08.2019 00:17 Report dénoncer ce commentaire

      Jaloux ?

      pas sympa ça !

  • François le 06.08.2019 10:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Cool pour le change

    Cool... Des vacances pas cher en France ou Italie -:) Vivement un taux 1/1... Et je change tout en Euro et je paierai également tout en Euro en Suisse.

  • Jean-Francois Morf le 06.08.2019 09:58 Report dénoncer ce commentaire

    "inscrit" = "soustrait" le montant?

    " Cette dernière achète pour ce faire des devises étrangères et inscrit le montant correspondant en francs sur les comptes des banques auprès de la BNS." Ce serait pas plutôt les banques étrangères qui vendraient leur monnaies de singe aux banques suisses contre des CHF, et la BNS qui mettrait ces monnaies de singe sur des comptes des banques suisses?

  • @economiste le 06.08.2019 08:31 Report dénoncer ce commentaire

    Petit effet refuge mais fort effet export

    Si on regarde les chiffres ce n est pas forcément l effet refuge aujourd'hui. Il y a plutôt un phénomène de distribution assez important chez les entreprises export suisse. Ce qui renforce le franc lors du rapatriement du dividende

    • le soufflé au fromage le 07.08.2019 06:20 Report dénoncer ce commentaire

      @economiste

      Vos entreprises d'exportation vont se dégonfler comme un soufflé au fromage raté.

  • 27 pays en Suisse hihihi le 06.08.2019 01:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Dites le que vous en avez l' UE

    le Chf la seule monnaie de référence, vous savez ou mettre votre pognon.

    • Vivehueu le 06.08.2019 07:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @27 pays en Suisse hihihi

      Ça durera tant que la Suisse sera protegee par UE et surtout ses puissants voisins.

    • reality le 06.08.2019 08:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Vivehueu

      vous dévissez car la Suisse n'arrive plus soutenir l'euro et son economie peclotte

    • Attendons de voir les effets le 06.08.2019 08:35 Report dénoncer ce commentaire

      Je me réjouis pas

      Attention ce franc fort renforce la politique de taux négatif de la BNS. Cela devient intenable pour les banque et les fonds de pension suisse en pâtissent. Les taux d épargne sont à 0 (les banques perdent donc de l argent sur cette partie) et des taux négatifs sont appliqué à partir de certains montants dans la plupart des banques obligeant les fonds de pension à chercher des investissements plus risqués. Pas forcément une bonne nouvelle pour nos retraites

    • Gilles le 06.08.2019 08:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @reality

      Si on se réfère à des pays comparables comme l'Autriche, la Hollande ou le Danemark, tout-à-fait.