Suisse

09 juillet 2014 14:59; Act: 09.07.2014 15:06 Print

Mobilezone va fermer dix magasins

En délicatesse à cause du recul des ventes de téléphones portables, le prestataire zurichois de téléphonie va fermer dix magasins en Suisse pour n'en conserver plus que 120.

Une faute?

Les sites concernés sont ceux où Mobilezone perd de l'argent, affirme son patron Markus Bernhard dans une interview publiée mercredi dans la «Finanz und Wirtschaft».

Le recul des ventes de téléphones mobiles explique cette mesure, ajoute-t-il. Après l'essor enregistré ces quatre dernières années, le secteur fait face à une période de consolidation, a précisé à l'ats le chef de la communication de Mobilezone Gregor Vogt.

La rentabilité des filiales fait l'objet d'un examen constant. Et alors que certains magasins vont fermer leurs portes, d'autres pourraient voir le jour, a relevé M. Vogt. Mobilezone ne veut pas communiquer sur les sites menacés de fermeture. La décision n'a pas été encore prise. Toutes les régions seront cependant touchées et les employés concernés pourront travailler dans d'autres filiales.

Ventes stables sur l'année

En dépit d'un environnement difficile, Mobilezone va continuer à se concentrer sur son coeur de métier, à savoir la vente de téléphones mobiles. Cette année, le chiffre d'affaires devrait rester stable, selon M. Bernhard.

Mobilezone veut aussi se concentrer sur la vente d'accessoires. Cette activité offre des marges élevées, ajoute le patron de la société. A l'avenir, il compte vendre davantage de montres connectées (smartwatches) et de bracelets pour le fitness.

L'année passée, Mobilezone a pu compenser le tassement de ses ventes grâce à l'acquisition de l'opérateur de téléphonie Talk Talk Telecom. La société zurichoise a dégagé en 2013 un bénéfice consolidé de 22 millions de francs, en hausse de 4,5% sur un an. Son chiffre d'affaires s'est étoffé de 0,7% à 328,2 millions de francs. Mobilezone emploie 800 personnes en Suisse.

(ats)