Zone euro

01 juillet 2014 11:50; Act: 01.07.2014 11:53 Print

Moins de chômeurs en mai, taux stable à 11,6%

Le nombre de chômeurs a reflué dans la zone euro en mai par rapport à avril, avec 28'000 demandeurs d'emploi en moins.

Sur ce sujet
Une faute?

Le taux est resté stable à 11,6%, selon des données publiées mardi par Eurostat. L'office européen de statistiques, qui avait annoncé le mois dernier un taux de chômage de 11,7% pour avril, a revu ce chiffre à la baisse à 11,6%, ce qui explique la stabilité observée en mai.

La zone euro comptait en mai 18,552 millions de chômeurs. Si la baisse est modérée sur un mois, elle est beaucoup plus nette sur un an puisque cela représente 636'000 demandeurs d'emploi de moins qu'en mai 2013. Le taux de chômage y était alors de 12,0%.

Le taux de chômage des jeunes a légèrement diminué en mai, à 23,3% contre 23,4% le mois précédent et 23,9% un an plus tôt. La zone euro comptait 3,356 millions de jeunes chômeurs en mai, soit 205'000 de moins qu'un an plus tôt.

Parmi les Etats de la zone euro, les taux de chômage les plus faibles ont été enregistrés en Autriche (4,7%), en Allemagne (5,1%) et à Malte (5,7%), qui fait désormais mieux que le Luxembourg (6,3%). Les taux les plus élevés concernent toujours la Grèce (26,8% selon les derniers chiffres disponibles, qui datent de mars), et l'Espagne (25,1%).

Lent reflux

En tendance sur un an, les plus fortes baisses ont été enregistrées au Portugal (de 16,9% à 14,3%) et en Irlande (de 13,9% à 12,0%), tandis que les plus fortes hausses ont concerné le Luxembourg (de 5,8% à 6,3%), l'Italie (de 12,1% à 12,6%), la Finlande (de 8,1% à 8,5%) et les Pays-Bas (de 6,6% à 7,0%).

Dans l'ensemble de l'UE, le chômage touchait en mai 25,184 millions de personnes, soit un taux de 10,3%, en baisse par rapport à avril (10,4%). Le nombre de chômeurs a baissé de 63'000 en un mois et de 1,361 million en un an.

«Le chômage continue de refluer lentement en Europe», mais «le chômage de longue durée continue d'augmenter et la situation des ménages ayant de faibles revenus ne s'est pas améliorée», a déploré dans un communiqué le commissaire européen aux Affaires sociales, Laszlo Andor, appelant les Etats membres «à en faire plus pour soutenir la création d'emploi et combattre l'exclusion sociale».

(ats)