Crise de la dette

12 décembre 2011 07:36; Act: 12.12.2011 08:37 Print

Moody's maintient l'UE sous surveillance

L'agence de notation a maintenu sous surveillance les pays de l'UE, confirmant une révision des notes souveraines durant le 1er trimestre de la prochaine année.

Sur ce sujet
Une faute?

L'agence d'évaluation financière Moody's a confirmé lundi qu'elle reverrait les notes souveraines des pays de la zone euro et de l'UE lors du premier trimestre 2012 en raison de l'absence de «mesures décisives» prises lors du sommet européen la semaine dernière.

«L'absence de mesures pour stabiliser les marchés sur le court terme signifie que la zone euro, et l'Union européenne plus largement, restent sujettes à de nouveaux chocs et la cohésion de la zone euro demeure sous une menace persistante», indique l'agence dans un communiqué.

«En conséquence, Moody's entend toujours revoir les notes souveraines des pays de la zone euro et des pays de l'Union européenne au cours du premier trimestre 2012».

Moody's avait indiqué fin novembre que l'aggravation rapide de la crise de la dette dans la zone euro menaçait les notes de solvabilité de tous les pays européens, dans un «commentaire spécial» sur les pays européens.

Pour l'agence, aucun pays de la zone euro, ni la France ni ceux jugés les plus solides, comme les Pays-Bas, l'Autriche, la Finlande, voire l'Allemagne, ne sont à l'abri d'un abaissement de note.

A propos du sommet européen et des pays de la zone euro vendredi, Moody's indique que les mesures annoncées par les décideurs européens présentent peu de nouveauté et sont souvent similaires à celles déjà annoncées précédemment.

«Les mesures annoncées ne changent pas le point de vue précédemment annoncé de Moody's selon lequel la crise en est à une étape critique et volatile», conclut-elle.

(afp)