Suisse

16 juillet 2019 15:20; Act: 17.07.2019 06:37 Print

Nestlé s'est lancé dans le sur-mesure pour chiens

Depuis qu'elle a investi l'an dernier dans la start-up anglaise tails.com, la multinationale veveysanne rivalise d'ingéniosité. Exemple: les croquettes conçues selon les besoins du chien.

storybild

Photo d'illustration. (Photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

La nourriture «personnalisée» pour chiens se profile comme une nouvelle orientation intéressante pour Nestlé, dans un marché des aliments pour animaux de compagnie qualifié de stratégique par la multinationale. Secteur de niche pour l'instant, la nourriture individualisée (un produit unique par animal) fait partie des tendances.

«Je ne lis pas dans la boule de cristal, l'alimentation personnalisée n'existait pas encore il y a cinq ans. Je ne peux pas donner d'objectifs précis, mais ce marché est promis à un bel avenir», a déclaré à AWP Bernard Meunier, directeur général de Nestlé Purina Petcare (soins pour animaux de compagnie) pour l'Europe, le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord.

Le segment personnalisé représente actuellement quelques dizaines de millions de francs de chiffre d'affaires pour Nestlé, sur des ventes totales de la division Petcare qui ont atteint 12,8 milliards de dollars en 2018.

L'entreprise de Vevey est entrée dans cette niche en investissant l'an dernier avec une participation majoritaire dans le pionnier européen du secteur, la start-up anglaise tails.com, qui compte plus de 100'000 clients. «Nous venons aussi de nous lancer en France et d'autres marchés pourraient suivre», précise Bernard Meunier.

Le modèle repose sur la livraison à domicile de croquettes pour chiens - et autres produits «humides» comme du pâté si souhaité - commandés par le client en fonction des besoins spécifiques de son animal. L'acheteur remplit d'abord un formulaire pour définir les besoins spécifiques de son compagnon à quatre pattes, en fonction de son âge, sa race, son poids, mais aussi de ses préférences gustatives ou des allergies potentielles. Puis un algorithme établit précisément ses besoins et la composition du paquet de nourriture.

Marges élevées

Le produit est livré à domicile dans un conditionnement prévu pour nourrir le chien durant 30 jours. Le contenu est adaptable régulièrement. Un tel concept personnalisé existe donc pour les chiens mais pas pour les humains? «L'approche est différente. Pour l'homme, nous n'avons pas vocation à couvrir l'ensemble des besoins nutritionnels», explique Bernard Meunier.

La démarche s'inscrit dans la stratégie de Nestlé de se concentrer sur les activités à forte croissance comme la nourriture animale justement, mais aussi l'eau, le café, la nutrition infantile et la santé nutritionnelle. Elle répond aussi à la volonté du groupe de se focaliser davantage sur l'accès direct au consommateur. A l'inverse, Nestlé a décidé de vendre son activité Skin Health (soins de la peau) et de procéder à une «revue stratégique» pour les charcuteries Herta.

Le «petcare personnalisé», davantage que la nourriture animale générale vendue en grande surface, s'inscrit clairement dans le haut de gamme, entre le premium et le superpremium, comme le définit l'entreprise. Le «premium», selon diverses études, est considéré comme porteur dans un marché global des aliments pour animaux de compagnie estimé à une centaine de milliards de francs d'ici trois ans.

Belle marge

La filiale Purina (alimentation animale) de Nestlé a dégagé l'an dernier une marge opérationnelle courante (Utop) de 21,6%, sensiblement supérieure à celle du groupe (17%). Ce secteur fait partie des priorités dégagées par le fonds d'investissement américain Third Point, actionnaire très remuant et critique envers la multinationale qui n'exploiterait pas pleinement selon lui son potentiel.

L'offensive animale initiée par Nestlé en Grande-Bretagne se matérialise aussi par le récent partenariat avec l'exploitant de cliniques vétérinaires Independent Vetcare Group (IVC). L'idée est de permettre aux scientifiques de Purina de collaborer avec les vétérinaires et employés des cliniques d'IVC en Europe en vue de développer des aliments adaptés et sur-mesure, sur un marché global où Nestlé est au coude-à-coude avec l'autre géant du secteur, Mars Petcare.

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Gyslene le 16.07.2019 16:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bon appétit les Loulou

    Après rendre malade Le humains avec leur produits chimiques ,il ce mettent au service des animaux,c est vrais ils ne gagnent pas assez

  • Ouèsava le 16.07.2019 19:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mauvaise expérience

    J'ai banni Purina après avoir trouvé des asticots bien vivants dans des emballages soi-disant stérilisés. Si ils ont conservé le même contrôle de qualité, passez votre chemin. Quant à la nourriture individuelle pour animaux, vous avez déjà regardé de quoi se nourrit une meute de chiens sauvages ? Pas très ragoûtant, et je doute qu'on trouve cette formule un jour sur les rayons des boutiques, fussent-elles de luxe... Nos compagnons ont avant tout besoin de notre compagnie attentive, d'un succédané de meute que nous ne leur offrons pas lorsque nous passons nos journées loin d'eux, au bureau.

  • Le V le 16.07.2019 23:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Carnivore

    Viande crue légume de saison fruits et poissons Votre chien vous remerciera

Les derniers commentaires

  • vax le 17.07.2019 20:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    péta ô schnock

    de la viande, un oeuf (avec la coquille broyée ), des pâtes ou du riz. et le tour est joué....

  • eric le 17.07.2019 03:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    a reflechir!

    Pour lutter contre le rechauffement climatique faudrait interdire les animaux de compagnie. Ce sont des millions de tonnes de bouffe pour rien, des millions de camions pour transporter tout ca. Juste pour avoir un animal en captivite!

    • Jaime Rienh le 17.07.2019 05:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @eric

      Et en même temps les animaux sauvages sont en train de disparaître. Trop con l'humain.

  • Le V le 16.07.2019 23:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Carnivore

    Viande crue légume de saison fruits et poissons Votre chien vous remerciera

  • Boulimik le 16.07.2019 22:22 Report dénoncer ce commentaire

    Chat-mallow cuit

    bin manger du chat c'est légal en Suisse. Donc si c'est OK pour le maitre, c'est bon aussi pour le chien... pas idiot le truc.

  • Lofdesign le 16.07.2019 22:03 Report dénoncer ce commentaire

    Rien de neuf

    En fonction de l'âge, du sexe, du métabolisme, des allergies... Etc... Ça existe déjà. Nestle ne personnalise rien, mais se fera une joie de vendre beaucoup plus cher sous couvert de !