Economie

12 janvier 2016 11:46; Act: 12.01.2016 15:47 Print

Nestlé souffle 150 bougies cette année

En 1866, Henri Nestlé développait sa farine lactée à Vevey, destinée aux bébés que leur mère ne pouvait allaiter.

storybild

L'inauguration de Nest aura lieu en grande pompe le 2 juin, en présence des dirigeants de Nestlé et de nombreux invités. Le centre sera ouvert au public dès le 3 juin. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

En 1866, Henri Nestlé développait sa farine lactée à Vevey, destinée aux bébés que leur mère ne pouvait allaiter. La première pierre de ce qui deviendra la multinationale actuelle était posée. Cent cinquante ans plus tard, le géant alimentaire vaudois s'apprête à célébrer son anniversaire.

Pharmacien assistant d'origine allemande, Heinrich Nestle voit le jour à Francfort-sur-le-Main, le 10 août 1814. Il découvre Vevey (VD) dans le cadre d'un perfectionnement professionnel. Pour s'intégrer en Suisse romande, il francise son nom en 1839: désormais, il s'appellera Henri Nestlé.

Au milieu des années 1860, il met au point la «Farine Lactée Henri Nestlé». Il la teste sur un prématuré ne tolérant ni le lait maternel ni les substituts traditionnels et que les médecins estiment condamné. Réussite totale, souligne la firme veveysanne sur son site internet.

Très rapidement, le public adopte ce nouveau produit. Dans les journaux vaudois de l'époque, une publicité vante les mérites de «la nourriture la plus saine et la plus rationnelle pour les enfants en bas âge (...) qui remplace avantageusement le lait, le pain et le sucre», selon leurs archives consultées par l'ats.

C'est le début de la fortune pour Henri Nestlé qui reçoit de nombreuses médailles nationales et internationales pour l'élaboration de sa farine lactée, à en lire les gazettes. Celle-ci est désormais commercialisée dans la plupart des pays européens.

Un million

En janvier 1875, le chimiste vend sa fabrique «au prix d'un million» selon La Revue, journal politique, agricole, industriel et commercial. Et de commenter «voilà une fortune rapide et à laquelle il n'y a rien à dire».

La marque vaudoise se lance, à la suite de l'Anglo-Swiss Condensed Milk Company, dans la fabrication du lait condensé. Active à Cham (ZG), cette dernière est pionnière en la matière. Après avoir été concurrentes, les deux sociétés fusionnent en 1905. Entre-temps, Nestlé s'est aussi spécialisée dans le chocolat au lait.

Publicités, créations de postes et de fabriques, rachat, rayonnement international, soupers de boîtes copieux mais aussi tensions avec les syndicats, accidents de travailleurs, ou affaires qui défraient la chronique, l'entreprise est, dès ses premières heures, très présente dans la presse.

Treize millions

En mars 1914, Nestlé annonce un bénéfice net pour l'exercice 1913 de «13 millions 527,002 fr.93 non compris le solde reporté de 1912 de 248,778 fr.48», selon la Feuille d'avis de Lausanne. A l'issue de la Grande Guerre, la compagnie possède 40 usines et a doublé sa production mondiale en l'espace de quatre ans.

A la fin des années 1920, Nestlé fusionne avec le groupe Peter, Cailler, Kohler et le chocolat s«érige au deuxième rang de ses activités. En 1938, la compagnie commercialise le café Nescafé, premier produit de la firme qui ne contient pas de lait.

Celui-ci devient la boisson chaude fétiche des troupes américaines durant la Deuxième Guerre mondiale. La production annuelle atteint un million d«unités en 1943.

Cubes de bouillon et autres condiments Maggi roulent dès 1947 pour l'entreprise au nid, lorsque Nestlé rachète la compagnie Alimentana, sise à Kemptthal (ZH), qui détient la marque.

Six milliards

Ces réussites se reflètent dans le chiffre d«affaires de Nestlé. Celui-ci passe de 100 millions de dollars en 1938 à 225 millions en 1945. Puis double au cours des quinze années qui suivent. Et lorsque l'entreprise fête ses 100 ans, il est de plus de 6 milliards, selon son rapport annuel, cité dans la presse vaudoise de l'époque.

La firme vaudoise ne s'arrête plus. En 1974, elle devient l«un des principaux actionnaires du français L«Oréal, leader mondial de la fabrication de cosmétiques. Une quinzaine d'années plus tard, c'est Thomi & Franck qui sont intégrés dans Nestlé Suisse.

Plus de 91 milliards

Le début du troisième millénaire est marqué par l'entrée de la firme dans l'alimentation pour animaux domestiques avec son rachat de Ralston-Purina, mais aussi par sa reprise de Mövenpick Ice Cream. Novartis Medical Nutrition, Gerber et Henniez rejoignent aussi la société.

Après 150 ans d'activités, le «petit nid» d'Henri Nestlé n'a plus rien de modeste et domine désormais le marché mondial de l'alimentation. Selon les derniers chiffres, le géant a réalisé en 2014 un chiffre d'affaires de 91,6 milliards de francs et compte 339'000 employés dans le monde.

(nxp/ats)