Ophtalmologie

26 février 2019 07:26; Act: 26.02.2019 07:32 Print

Novartis veut autonomiser Alcon dès d'avril

L'opération devrait être neutre sur le plan fiscal pour Novartis, qui conservera l'intégralité des produits pharmaceutiques d'Alcon.

storybild

Alcon souffre d'une panne de croissance et de résultats jugés décevants. (Photo: Keystone)

Une faute?

Novartis prévoit de concrétiser son projet d'autonomisation de son actuelle filiale ophtalmique Alcon «au plus tôt en avril», selon les plans détaillés pour cette opération publiés dans la nuit de lundi à mardi. La date exacte de l'opération demeure subordonnée aux aléas géopolitiques que représentent notamment le «shutdown» de l'administration étasunienne ou le Brexit, précise le laboratoire rhénan.

Le projet doit également encore obtenir une majorité absolue lors de l'assemblée générale ordinaire du groupe, agendée au 28 février.

Le siège de la future entité sera déménagé à Fribourg et le coeur de ses opérations internationales sera sis à Vernier, en périphérie genevoise. L'actuel siège de Fort Worth, au Texas, demeurera un centre opérationnel, commercial et d'innovation, assure le mastodonte pharmaceutique dans un communiqué.

Novartis avait dévoilé fin juin 2018 un projet de double introduction en Bourse, à Zurich et à New York, prévoyant une mise en oeuvre sur le premier semestre de l'année en cours. L'opération devrait être neutre sur le plan fiscal pour Novartis. Le colosse bâlois conservera l'intégralité des produits pharmaceutiques d'Alcon, qui se concentrera dès lors sur les dispositifs chirurgicaux et les soins oculaires.

La division ophtalmologique se trouvait sur le balan depuis longtemps déjà, confrontée à une panne de croissance et à des résultats jugés décevants. Novartis avait lancé début 2016 un vaste processus de remaniement d'Alcon, rapatriant notamment au sein de son propre portefeuille les médicaments ophtalmologiques de sa filiale.

(nxp/ats)