Vins vaudois

30 juillet 2015 16:59; Act: 30.07.2015 17:13 Print

Obrist vole au secours de Testuz

Les vins Jean & Pierre Testuz de Lavaux (VD) ne vont pas disparaître. La firme veveysanne a annoncé qu'elle allait reprendre les principaux actifs de la société menacée de faillite.

Sur ce sujet
Une faute?

La maison Obrist de Vevey, qui appartient au groupe Schenk de Rolle, reprend pour 10 millions de francs les stocks, l'immeuble de Treytorrens et les vignes en propriété. Testuz est «un des fleurons du vignoble vaudois», explique jeudi Alain Leder, directeur d'Obrist SA. Cette acquisition partielle «va nous permettre de développer des noms très connus, comme le Dézaley L'Arbalète, le St-Saphorin Roche-Ronde ou le Coup de l'Etrier», sans oublier «la sérénité que Lavaux devrait retrouver», ajoute-t-il.

Vignerons rassurés

Grâce à Obrist, la société Testuz a trouvé «un partenaire solide pour pérenniser son activité d'encavage, de vinification et de commercialisation de ses vins», précise le communiqué.

L'opération permet d'éviter les contrecoups néfastes d'une cessation d'activité, en particulier pour les nombreux fournisseurs et les vignerons de l'entreprise.

Mauvaise passe

Obrist s'engage à encaver et à honorer financièrement toutes les récoltes 2015 des vignerons de Jean & Pierre Testuz. Il reprend tous les contrats des vignes louées ainsi que les contrats de vignolage.

Testuz était en sursis concordataire. La société a connu deux mauvaises récoltes en 2013 et 2014, sans oublier des accusations «mensongères» qui ont été «le coup de grâce», affirme de son côté Olivier Bourgeois, président du conseil d'administration.

Jeudi, le Tribunal de l'Est vaudois a donné l'autorisation de vendre à Obrist, la meilleure offre. Auparavant, plus de 20 discussions avaient été menées avec différents repreneurs possibles, selon Olivier Bourgeois.

Discussion avec le personnel

Obrist va mettre sa force de vente et ses capacités logistiques pour assurer la distribution des vins Testuz. La maison de Vevey agira en collaboration directe avec une partie des collaborateurs de Testuz. Le maintien de la totalité des employés, près d'une vingtaine de personnes, n'est pas assuré, reconnaît Alain Leder.

Fondée en 1854, Obrist a une longue tradition et a su développer les ventes via Internet ou par correspondance. Elle est notamment connue pour ses domaines comme le Clos du Rocher, la Cure d'Attalens ou le Château de Vinzel. Obrist est la deuxième société principale du groupe Schenk.

(ats)