Berne

14 juillet 2014 13:46; Act: 14.07.2014 14:43 Print

Orange et Sunrise testent un réseau commun

par Yves Hollenstein/ofu - Après avoir renoncé à fusionner en 2010, les deux opérateurs sont en train de mener des tests en vue de l'éventuelle création d'un réseau de téléphonie mobile commun.

storybild

Avec un réseau commun, Orange et Sunrise espèrent - entre autres - économiser de l'argent. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Cela fait plusieurs semaines que des rumeurs de collaboration entre Orange et Sunrise circulent dans le milieu des télécommunications. Les deux opérateurs envisageraient la création d'un réseau de téléphonie mobile commun. C'est ce qui ressort d'un document interne rédigé par le chef du département de technologies d'Orange, Johann Hall, et adressé à tous les collaborateurs. L'information concernant ce «Network Sharing» a été publiée vendredi passé par le site romand Scal.ch.

«Nous réalisons de premiers tests afin de voir si, et dans quelle mesure, la création d'un réseau commun pourrait se faire», a confirmé lundi la porte-parole d'Orange, Therese Wenger. Différents mandats ont d'ores et déjà été attribués à Ericsson et à Huawei, qui gèrent les réseaux d'Orange et de Sunrise. «Comme nous avons des fournisseurs différents, nous devons nous assurer de la faisabilité technique de ce projet», affirme de son côté le porte-parole de Sunrise, Roger Schaller.

Les répondants des deux sociétés soulignent toutefois qu'il s'agit uniquement de tests techniques et que rien n'est encore décidé pour le moment. Les opérateurs refusent cependant de dire dans quelles régions de Suisse le réseau sera testé ni quand les premiers résultats tomberont.

Meilleure couverture du réseau

Ralf Beyeler, expert en communication auprès du comparateur Comparis, estime qu'un réseau commun est «sensé», surtout pour s'imposer face au géant Swisscom qui détient 60% des parts de marché. Selon lui, une telle collaboration pourrait permettre aux deux opérateurs de se partager les coûts liés à la mise en place d'un réseau 4G. Ralf Beyeler pense aussi que les clients profiteraient d'une meilleure couverture du réseau.

Le projet «Network Sharing» d'Orange et de Sunrise s'inscrit dans une tendance constatée ces dernières années à l'étranger. En 2012, l'entreprise britannique Vodafone avait créé des réseaux communs en Allemagne, Espagne, Irlande et Grande-Bretagne avec l'opérateur espagnol Telefonica. En Grande-Bretagne, Orange dispose d'un réseau commun avec la firme allemande Telekom.

Les deux opérateurs allemands O2 et E-Plus vont encore un peu plus loin: ils viennent d'annoncer leur fusion. Pour Orange et Sunrise, une fusion n'est pas à l'ordre du jour. Les deux y avaient définitivement renoncé en juin 2010, après le veto mis par la Commission de la concurrence (Comco).