Suisse

22 octobre 2014 16:38; Act: 22.10.2014 16:44 Print

Pavatex biffe 45 emplois à Fribourg

Le fabricant de panneaux isolants en fibres de bois concentre sa production sur son site zougois à Cham et dans son usine française à Golbey, mise en service au printemps 2013.

storybild
Une faute?

Pavatex va supprimer 45 emplois à Fribourg d'ici à fin décembre. Le conseil d'administration a annoncé mercredi avoir lancé, à grand regret, une procédure de consultation sur la fermeture de l'usine. Aucun plan social n'est prévu, mais un centre pour l'emploi et un soutien individuel pour les cas difficiles seront mis en place.

La mesure est jugée inéluctable, avec l'assombrissement du marché en Suisse et en Allemagne, et l'absence de reprise en France et en Italie. Produire à Fribourg coûte trop cher, alors que le franc reste onéreux face aux autres monnaies et que les prix de vente baissent.

La direction estime que sa stratégie permettra d'assurer les 200 autres emplois de Pavatex. Le siège reste à Fribourg et comptera encore 35 postes dans la vente, la logistique, l'administration, les finances et la direction. Le solde des effectifs est réparti environ pour moitié entre les deux autres sites.

Chômage partiel à Zoug

Le chiffre d'affaires, qui a atteint environ 100 millions de francs en 2013, devrait rester stable en 2014. L'entreprise aura recours au chômage partiel à Cham en novembre et en décembre à cause de surcapacités, mais elle continue de miser sur son site zougois.

Celui-ci se consacrera aux produits spéciaux à haute valeur ajoutée, et l'usine sise dans les Vosges sera dédiée aux grandes séries. Cham a l'avantage d'un approvisionnement énergétique sûr, grâce au réseau de chauffage à distance et à un projet de postcombustion thermique.

L'an passé, après plus de 60 ans de présence à Fribourg, la société avait fait part de ses doutes sur l'avenir de l'usine. Elle avait d'abord recouru au chômage partiel, en espérant un rebond économique dans la zone euro qui absorbe plus des deux tiers de ses ventes. Le siège fribourgeois conserve toute son importance comme plaque tournante pour la Suisse romande et les pays latins, affirme Pavatex.

(ats)