Lausanne/Neuchâtel

30 septembre 2013 09:27; Act: 30.09.2013 15:14 Print

Philip Morris International: 170 emplois menacés

Le fabricant de tabac a annoncé lundi une réorganisation qui touche 170 postes de travail entre le site de Lausanne et celui de Neuchâtel.

storybild

Le groupe PMI emploie 3000 personnes en Suisse. (Photo: Keystone)

Une faute?

Parmi les postes qui seront soit transférés, soit supprimés, 140 le seront à Lausanne et 30 à Neuchâtel, indique le groupe qui emploie 3000 personnes en Suisse.

«La restructuration prévue vise à réduire la complexité et à réallouer certaines ressources afin de mieux soutenir la croissance de PMI à long terme dans le monde», a précisé le groupe dans un communiqué.

«Nous opérons dans un environnement dynamique et concurrentiel qui nous oblige à évaluer continuellement nos opérations et à prendre des décisions difficiles», a expliqué le cigarettier à l'ATS. «Nous devons nous assurer que nous restons organisés de manière optimale».

Sur les 3000 employés suisses, un peu plus de 1950 travaillent dans les fonctions globales et régionales concernées par la restructuration. Cette dernière ne concerne aucune des autres entités basées en Suisse, à savoir la filiale du marché suisse Philip Morris S.A., le centre de recherche et développement de PMI et le centre de production basés à Neuchâtel.

Consultation jusqu'à mi-octobre

Le groupe «reste pleinement attaché à la Suisse et plus particulièrement aux villes de Neuchâtel et de Lausanne qui accueillent nos structures globales et opérationnelles pour le marché suisse», a déclaré Kevin Click cité dans le communiqué. Le senior vice-président des ressources humaines de PMI a également rappelé que l'entreprise a créé plus de 400 emplois en Suisse et investi 700 millions de francs depuis 2008.

Une consultation auprès des employés a été ouverte. Les collaborateurs sont invités à présenter leurs questions et commentaires jusqu'au 14 octobre.

L'entreprise les étudiera et y répondra pendant la semaine du 21 octobre. A ce moment-là les décisions finales concernant la réorganisation seront annoncées, a précisé Philip Morris.

Mauvaise nouvelle

PMI informera ses employés ainsi que les autorités. Si les plans de restructuration devaient aller de l'avant, les personnes concernées recevraient un soutien complet tant sur le plan financier qu'à travers un conseil à la recherche d'emploi.

«C'est une mauvaise nouvelle pour la place économique romande», a réagi le chef du Département de l'économie et des sports Philippe Leuba, qui se trouve actuellement en mission économique à Singapour. «La direction m'a informé jeudi dernier. Elle a confirmé qu'elle souhaitait rester en Suisse et procéder à de nouveaux investissements.»

Compte tenu de l'évolution du marché de la cigarette et des mesures prises contre les fumeurs dans les pays occidentaux, le groupe est contraint de déplacer certaines divisions dans les marchés dits porteurs, à savoir l'Asie, l'Europe de l'Est et l'Amérique du Sud, a expliqué le conseiller d'Etat. «Nous lui avons rappelé les droits des travailleurs lors de licenciements collectifs».

Même si les chiffres avancés devaient être corroborés au terme de la consultation, PMI emploiera toujours davantage de personnel qu'en 2008, a-t-il souligné. Il s'agit d'une entreprise «fair» et prête à discuter. A Lausanne, l'informatique et un peu de services généraux devraient être touchés, à Neuchâtel un peu de production, selon M.Leuba.

CCT à Neuchâtel

Les collaborateurs du site de Neuchâtel sont au bénéfice d'une Convention collective de travail, mais pas ceux de Lausanne, a relevé pour sa part Yves Defferard, responsable du secteur industrie d'Unia Vaud. La balle est dans le camp de ces derniers, s'ils souhaitent s'organiser et être défendus par le syndicat.

(ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Marcel le 30.09.2013 12:07 Report dénoncer ce commentaire

    Tant que ça dure!!

    Faut pas sétonner de ces petit licenciements car ces entreprises sont ici en suisse grâce a la concurrence déloyale de notre pays face a lEurope ou alors a l'incompétence politique et économique de ces derniers! Imaginez le sud de lAllemagne ou le nord Italie avec 8% de TVA et forfait fiscaux! qui restera en suisse? Personne! et pour s'en sortir non salaires baisseront a 3000.- et les loyer a 1000... donc tant qu'on peut profiter de cette situation tant mieux mais si ça change faut pas se plaindre. C'est logique! on ne peut pas gagner par mois ce que certains pays de UE gagnent en une année

  • mounetchen le 30.09.2013 09:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    rien de neuf

    et on ne parle pas des employés qui sont embauchés pour 6 mois puis licenciés puis réambauchés puis licenciés etc...avec biensûr le concours d agence de placement et magouilleurs de politiciens de neuchâtel...

  • Daniel Rod le 30.09.2013 09:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Soleil levant

    il faut délocaliser en Chine......

Les derniers commentaires

  • Jim66 le 30.09.2013 16:29 Report dénoncer ce commentaire

    Le monde devient con...hélas !

    Avant on était libres ! Et je ne parle pas d'il y a 100ans... Il était possible de : - Fumer, sans crier au scandale ! - Boire, sans se faire incendier ! - Conduire de belles voitures, sans se faire hurler dessus car ça pollue ! - Dépenser de l'argent, sans se faire passer pour un capitaliste ! Mais où va le monde ??!! Aujourd'hui : Fumer : Interdit Boire : Interdit Polluer : Interdit Rouler : Bientôt interdit... Critiquez les USA....mais pour ceux qui y vont de temps en temps, vous verrez que là on peut encore vivre...(hé oui ceux qui critiquent n'y sont sûrement jamais allés... ABE

    • La Fouine le 30.09.2013 18:09 Report dénoncer ce commentaire

      Go US

      Alors pourquoi n'y vas-tu pas ...aux US. Si tu es malheureux en Suisse il faut aller là-bas y planter ta tente. Notre pays ne te regrettera pas surtout si tu nous raconte de telles inepties sans comprendre le pourquoi de telles restrictions.

  • Marcel le 30.09.2013 12:07 Report dénoncer ce commentaire

    Tant que ça dure!!

    Faut pas sétonner de ces petit licenciements car ces entreprises sont ici en suisse grâce a la concurrence déloyale de notre pays face a lEurope ou alors a l'incompétence politique et économique de ces derniers! Imaginez le sud de lAllemagne ou le nord Italie avec 8% de TVA et forfait fiscaux! qui restera en suisse? Personne! et pour s'en sortir non salaires baisseront a 3000.- et les loyer a 1000... donc tant qu'on peut profiter de cette situation tant mieux mais si ça change faut pas se plaindre. C'est logique! on ne peut pas gagner par mois ce que certains pays de UE gagnent en une année

    • Jean-Luc le 30.09.2013 12:45 Report dénoncer ce commentaire

      Pas un mal

      Vous dites n'importe quoi, la Suisse permet encore la fabrication de cigarettes avec des teneurs interdites dans toutes l'UE, c'est logique que ces entreprises se redimensionnent, les interdictions et limitation du tabac provoquent des diminution de production, on ne peut que s'en réjouir, de plus, en Suisse, ces entreprise bénéficient de limmunité en matière de poursuite en dommage et intérêt, un peu comme l'amiante d'ailleurs.....

  • Pascal G le 30.09.2013 11:17 Report dénoncer ce commentaire

    Revenu de base

    Renseignez-vous sur l'initiative pour un revenu de base, on se ferait moins de soucis pour nos emplois !!!

    • Coni le 30.09.2013 11:58 Report dénoncer ce commentaire

      drôle de gauchiste

      tu n'y connais rien a l'économie!

    • Pascal G le 30.09.2013 16:22 Report dénoncer ce commentaire

      Correction

      Je suis de droite et mes connaissances en économie sont suffisantes, trouve moi autre chose, merci.

  • ruben le 30.09.2013 10:38 Report dénoncer ce commentaire

    Franc

    Et voilà le franc fort qui commence à faire son travail!!!

    • Klas Moiene le 30.09.2013 11:29 Report dénoncer ce commentaire

      mauvais exemple

      pour acheter ton pétrole et voiture le franc fort rend service + ton salaire pour les vacances, alors??

    • Jean-Luc le 30.09.2013 12:49 Report dénoncer ce commentaire

      Très mauvais exemple

      La production Suisse n'est pas destinée à l'UE car les teneurs en produit dangereux sont trop élevés pour les normes UE....

  • mounetchen le 30.09.2013 09:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    rien de neuf

    et on ne parle pas des employés qui sont embauchés pour 6 mois puis licenciés puis réambauchés puis licenciés etc...avec biensûr le concours d agence de placement et magouilleurs de politiciens de neuchâtel...

    • Bertrand le 30.09.2013 12:15 Report dénoncer ce commentaire

      par que chez eux

      C'est le monde du service et outsourcing ça, c'est de loin pas propre à PMP ou PMI