Glaris

02 juillet 2018 07:58; Act: 02.07.2018 08:00 Print

Plainte de la banque cantonale rejetée

Le Tribunal estime que plusieurs aspects de la plainte de la Banque cantonale de Glaris contre ses anciens organes «n'ont pas été suffisamment clarifiés».

storybild

La Banque cantonale de Glaris accuse ses anciens responsables d'avoir pratiqué une politique d'expansion agressive. (Photo: Keystone)

Une faute?

Le Tribunal cantonal de Glaris a rejeté une action en responsabilité de la Banque cantonale de Glaris (GLKB) contre d'anciens organes de la banque. La plainte a été renvoyée à l'instance précédente. L'établissement s'est dit «très déçu» et examine actuellement les possibilités de suite, a-t-il indiqué lundi.

En 2010, la GLKB a déposé une plainte en responsabilité contre d'anciens membres du conseil de banque, de la direction et l'organe de révision auprès du Tribunal cantonal de Glaris. En mars 2015, ce dernier a admis en partie la plainte en dommages-intérêts contre ces anciens organes, accordant 16 millions de francs à la banque, plus intérêts. Ensuite, la banque a contesté ce montant adjugé en première instance, soulignant que le dommage prouvé était de près de 34 millions.

Le Tribunal cantonal estime que la plainte doit être renvoyée à l'instance précédente, dans la mesure où «plusieurs aspects centraux du conflit n'ont pas été suffisamment clarifiés», précise le communiqué. Ce renvoi en première instance peut être contesté auprès du Tribunal fédéral, a souligné la GLKB.

Les anciens responsables de la banque avaient été accusés d'avoir pratiqué une politique agressive d'expansion, sous l'ancien président de la direction Bernt Arpagaus, dans les années 2005 à 2007. Après l'échec d'une tentative inamicale de rachat de la Banque Linth, des crédits «pourris» avaient mis la GLKB dans une situation délicate. En 2008, la banque a procédé à des correctifs de valeur de 97 millions de francs, ce qui avait entraîné une perte annuelle de 56,8 millions.

(nxp/ats)