Banque

08 novembre 2018 09:41; Act: 08.11.2018 11:05 Print

Raiffeisen ne goûte pas la romance de Patrik Gisel

par Pascal Schmuck, Zurich - La banque négocie avec son directeur afin que ce dernier parte avant la fin de l'année comme initialement prévu. Une histoire de coeur a précipité la décision.

storybild

Le départ de Patrik Gisel chez Raiffeisen pourrait intervenir encore plus vite que prévu. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

La banque Raiffeisen espérait retrouver le calme après le scandale Pierin Vincenz. Elle avait même trouvé un accord avec le directeur général Patrik Gisel pour qu'il quitte son poste à la fin de l'année. Mais le principal intéressé n'ira peut-être pas jusqu'à là, comme l'explique le Tages-Anzeiger.

Les deux parties négocient activement pour un départ anticipé. La décision, qui pourrait être annoncée dans les prochains jours, reflète la fin de la relation de confiance entre la banque et Patrik Gisel.

Une romance avec une ex-administratrice

Le conseil d'administration n'a en effet pas apprécié d'apprendre par la SonntagsZeitungla romance qu'entretenait son directeur général avec Laurence de la Serna, une ancienne administratrice de Raiffeisen! Patrik Gisel a reconnu les faits lors d'une séance.

Laurence de la Serna a quitté l'instance de surveillance en juin, évoquant des raisons personnelles et des changements dans son environnement professionnel. Patrik Gisel précise bien que leur relation n'a commencé qu'après cette démission mais le conseil d'administration en doute fortement. La banque se refuse à tout commentaire.

Une liste réduite à l'étude

Selon des sources internes, le conseil d'administration n'a pas encore trouvé de remplaçant pour succéder à Patrik Gisel. La procédure est en cours et une liste réduite de candidats est à l'étude. Une annonce pourrait être faite dans les deux semaines suivant l'assemblée des délégués.

La banque est nettement plus avancée pour le poste de président du conseil d'administration. Le candidat désigné est pour le moment Guy Lachappelle, ancien directeur de la banque cantonale de Bâle. Comme il est soutenu par les principaux présidents de région, son élection ne fait aucun doute. Reste à voir son score lors de l'assemblée extraordinaire des délégués le 10 novembre.

Un boulet pour le candidat

L'incertitude ambiante dans la banque décourage des candidats potentiels pour la succession de Patrik Gisel. Un directeur expérimenté qui a été approché par plusieurs représentants de Raiffeisen a préféré renoncer. Surtout que Guy Lachappelle traîne un boulet qui pourrait devenir gênant.

La banque cantonale de Bâle fait l'objet d'une procédure pénale administrative de la part du Département fédéral des finances (DFF). Berne soupçonne l'établissement d'avoir déposé plainte pour blanchiment d'argent trop tard dans le scandale de la société d'investissement ASE.

La plainte n'est pas dirigée contre Guy Lachappelle mais certains au sein de Raiffeisen se demandent comment il n'aurait pas pu être au courant en tant que directeur général.

(nxp)

Les commentaires les plus populaires

  • Pberru le 08.11.2018 11:14 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Anatomie

    J adore lexpression « histoire de c...oeur »

  • Snifff le 08.11.2018 11:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Raiffeisen

    Pourquoi l'honnêteté et la loyauté n'existent plus. La race humaine est avide de fric,de sexe de luxure. Un indépendant lui ne peux pas se permettre des malversations pareil car il a au moins 5 à 6 bureaucrates après les talons.

  • Jaime Pallewoleur le 08.11.2018 12:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Idée intéressante

    Un bon "plan" pour revoir ses conditions de licenciement à la hausse ! Bien joué mec !

Les derniers commentaires

  • he le 08.11.2018 20:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    moche le monsieur

    pendant que ce prince négocie son départ la banque nous plume, la miss n'est pas difficile, il doit être bon et généreux

  • Jean Riz le 08.11.2018 20:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Encore

    Merci la Raiffeisen de nous vendre autant de rêve... vous étiez déjà tant peu crédible avant cette histoire!

  • Laeti Titi le 08.11.2018 19:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Cest connu

    Il est bien connu quil y a des conflits dintérêts et liens familiaux étroits dans certaines de ces banques.. ABE

  • Matou le 08.11.2018 13:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La nuit tous les chats sont gris

    Franchement... physiquement ... ce Monsieur est-il attirant ... ? qui pourrait le prétendre, mais son portefeuille et son compte en banque peuvent, j'imagine, compenser ce petit inconvénient; de plus la nuit tous les chats sont gris. Je ne parle pas de ses valeurs morales pu sentimentales, car ces personnes les ont très souvent égarées au fil de leur ascension sur l'échelle sociale

    • Tommy Mayo le 08.11.2018 16:58 Report dénoncer ce commentaire

      On topic please

      Est-il attirant ? C'est personnel. Certains diront oui et d'autres non. Mais c'est hors-sujet. Le sujet c'est le conflit d'intérêt.

  • Jaime Pallewoleur le 08.11.2018 12:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Idée intéressante

    Un bon "plan" pour revoir ses conditions de licenciement à la hausse ! Bien joué mec !