Prévoyance

04 juin 2018 13:27; Act: 04.06.2018 13:37 Print

Retraite: les Suisses devront «calculer serré»

En raison de la chute des rentes depuis 2012, les actifs touchant moins de 84'000 francs par an auront de la peine à boucler leur budget une fois à la retraite.

storybild

Des retraités devront peut-être continuer à travailler une fois à la retraite. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Malgré la croissance et l'augmentation des salaires, les rentes des caisses de pensions baissent depuis plusieurs années. Un capital de 100'000 francs produisait une rente annuelle de 7200 francs en l'an 2000, une somme qui a chuté à 5870 francs aujourd'hui, selon l'Union syndicale suisse (USS) et Travail.Suisse.

L'USS et Travail.Suisse, l'organisation faîtière indépendante des travailleurs et travailleuses, ont analysé la situation du deuxième pilier en Suisse. «Le contexte s'est encore particulièrement dégradé» depuis 2012, a souligné Paul Rechsteiner, président de l'USS, lors d'une conférence de presse lundi, et les prévisions pour l'avenir «sont encore pires».

Il y a cinq ans, un revenu de 80'000 francs assurait une couverture à 80% par les rentes AVS et LPP. «L'année dernière, elle est tombée à 71%», s'alarme-t-il, alors que les rentes doivent permettre de «maintenir de manière appropriée le niveau de vie antérieur», selon le mandat constitutionnel.

Deux tiers des Suisses touchés

La situation actuelle ne le permet plus, les revenus inférieurs à 84'000 francs par an doivent «calculer serré pour leurs vieux jours», selon M. Rechsteiner, ce qui représente deux tiers des Suisses. Et pour les emplois à temps partiel, «l'insuffisance de la couverture (...) est particulièrement préoccupante», ce qui pénalise surtout les femmes, qui sont 60% à travailler à temps partiel.

Pour expliquer ce déclin, les syndicats parlent d'un problème de performance du deuxième pilier, et ce malgré un rendement moyen de 5% ces cinq dernières années de la part des caisses de pension. L'Union patronale suisse souligne pour sa part l'efficacité de la LPP, qui est un système «exemplaire», selon un communiqué de l'organisation.

Assurés «plumés»

Travail.Suisse et l'USS demandent également d'endiguer les flux d'argent sortant du deuxième pilier vers les assureurs-vie qui proposent des solutions de caisse de pension. Ces derniers ne «sont pas assez efficaces» et ils «plument les assurés avec un partage de revenus non justifié (...) et des coûts exagérés», dénoncent les deux associations.

Les partenaires sociaux analysent les avantages du deuxième pilier à la demande du président de la Confédération Alain Berset. Après l'échec de la réforme des retraites lors des votations de septembre dernier, le Conseil fédéral prévoit deux propositions distinctes sur l'AVS et la prévoyance professionnelle pour la nouvelle réforme.

Au début du mois d'avril, l'USS et Travail.Suisse ainsi que l'Union suisse des arts et métiers (USAM) et l'Union patronale suisse se sont mis au travail pour trouver des solutions. Les discussions conjointes devraient débuter en juin et un rapport intérimaire sera transmis au département de M. Berset dès le printemps 2019.

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Stop le 04.06.2018 13:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le suisse

    Arrêtez . Cest un scandale ! Et on veut organiser les jeux olympiques ahah ! Ils sont vraiment drôles . Et ensuite ils informent la population quils ont encore 8 milliards à dépenser ? Vous nous prenez pour des gros débiles , continuez continuez les gens vont peter un cable .!

  • Annie le 04.06.2018 13:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pauvre

    Pour avoir un revenu de 84000frs par année cela correspond à 7000 frs par mois qui gagne cela? Pas les ouvriers les vendeuses etc toujours plus pauvre le travailleur

  • Nando63 le 04.06.2018 13:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ça vous étonne?

    Pour changer les seuls gagnants sont les banque et les institutions de caisse de pension... Ça vous étonne en Suisse??? Celui qui cotise toute sa vie, lui, naura que les yeux pour pleurer... Et que font nos politiques, ben rien bien sûr, ils ne vont quand même pas se mettre à dos leurs futurs employeurs!!!! Ce pays est juste dégoûtant!!!!

Les derniers commentaires

  • May Daniel le 06.06.2018 16:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Plus de travaille pour nous suisses

    Plus de travaille pour nous suisses : il est claire que avec la main duvre étrangère qui vient de la ex yougoslavie et des réfugiés et on ajoute encore des frontaliers qui occupe plus de 80% des places de travail ça va être dur de faire gagner leur vie au notre. Ça par cest voulu il peuvent tout nous voler, alors que les étrangers il peuvent pas leur prendre quoi que ce soit. Les gros responsable sont les socialistes il parait qui ce disent humain. Bain merde quant à la droite il profite de la situation ça coûte moins cher des ouvriers étrangers aujourdhui 35 % détrangers en suisses

  • Ghislaine Lavardin le 06.06.2018 13:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Stop au rentes à vie des élus

    Il faut mettre fin au système des rentes à vie des élus, quand on sait quun élu avec sa rente à vie de 400 000.- pourrait payer la retraite a vie de 20 personnes environs en moyenne. Cest totalement honteux de leur part de ne penser quà leur gueule. Nous le peuple on doit être solidaire les uns avec les autres, par contre les élus Font semblant dêtre solidaires uniquement quand il y a des élections, Après ça parle de couper dans les prestations, alors que les rentes des politiciens coûtent plus cher à elle-même que toutes les prestations distribuées aux bénéficiaires en Suisse.

  • Mutzenberg marina le 05.06.2018 14:52 Report dénoncer ce commentaire

    Retraite

    La suisse comment va, avec de aidé social,ai,chômage etccc...le trou ça va être grand, on va pas avoir beaucoup de l'argent pour leurs pauvre retraite de classe moyenne e plus cet assurance que mont chaque année. Excuse moi pour leurs faute de français.

  • suissesse le 05.06.2018 13:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    A vomir

    Calculer serré a la retraite dans un pays aussi riche c'est a vomir

  • Méli Péan le 05.06.2018 13:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    adiòs

    on a 30ans... on parle déjà de partir en espagne à la retraite...