Start-up

04 février 2019 08:39; Act: 04.02.2019 08:39 Print

Röstigraben autour de l'esprit entrepreneurial

Les Suisses alémaniques fondent plus facilement des sociétés que les Romands, y compris quand ils ont franchi depuis longtemps la frontière linguistique.

Sur ce sujet
Une faute?

Entre 2002 et 2016, environ 25 000 start-up peuvent être attribuées à la culture entrepreneuriale plus marquée dans la partie germanophone du pays, soit 20% en plus. Cela représente la création d’environ 120 000 emplois, selon Katharina Erhardt.

«Les Suisses allemands font davantage preuve d’audace et ont une préférence plus marquée pour l’initiative dans leur profession», commente dans la «NZZ am Sonntag» l’assistante principale de cette étude conjointe de l’Ecole polytechnique fédérale de Zurich et l’Université de Zurich.

Les économistes n’ont pas défini l’appartenance culturelle en fonction du lieu de résidence, mais selon l’origine des personnes. Ils ont ainsi constaté que cette propension s’appliquait également à toutes les personnes qui ont déménagé dans l’autre région linguistique il y a des décennies déjà.

Mathias Binswanger, professeur d’économie à la Haute École spécialisée du nord-ouest de la Suisse, nuance l’interprétation des résultats. «Davantage d’entreprises en phase de démarrage ne signifie pas forcément que l’économie est florissante. Une crise peut forcer de nombreuses personnes à se lancer en affaires contre leur gré.»

(laf)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • the Taker le 04.02.2019 08:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    bien sur si on veut comparer

    Voir aussi le taux de chômage cantonal, l'embauche de frontaliers alors que les bourbines n'embauche pas trop d'allemands mais nous les shadocks oui... Le recours massif aux temporaires... Des questions ?

  • Willy le 04.02.2019 09:48 Report dénoncer ce commentaire

    Moins welsches ......

    Expérience faite, ils ont plus l'esprit famille "entrepreneur", ils sont lucides, plus constants, et tenaces, dans la réussite et dans l'échec.

  • Amédée-Fritz Prougnard le 04.02.2019 09:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ah ces welsches

    C' est parce que les Suisses allemands bossent, au lieu de se plaindre.

Les derniers commentaires

  • Zorgl le 05.02.2019 00:25 Report dénoncer ce commentaire

    Normal

    Le rêve du Romand est d' être employé à l état ou rentier au social. Envahi par les Français, les Portugais ou le Espagnols ce coin de pays se mue gentiment en zone socialiste. Et un socialiste n a jamais créé aucun emploi de ses mains avec son pognon. Même pas son propre job.

  • Entrepreneur honnête le 04.02.2019 18:41 Report dénoncer ce commentaire

    Essayé, mais toujours refusé

    C'est surtout parce qu'ils ont plus facilement accès au pognon, vu que le plus gros de la fortune suisse se trouve outre Sarine! En Romandie, il est difficile de trouver les moyens financiers pour créer sa propre entreprise et je sais de quoi je parle! A chaque demande de crédit , les banques veulent des garanties et comme je n'ai pas de riches dans ma famille, c'est tintin; bien sûr, il m'a été demandé de mettre en gage mon 2ème pilier, mais come il n'est pas assez gros pour les banques, c'est niet! Quand à une véritable aide d'un OPR ou du social pour démarrer, on oublie!

  • et sans les röstigraben le 04.02.2019 17:23 Report dénoncer ce commentaire

    nous boufferions...

    Sans nos "röstigraben" nous n'aurons que de la patate à bouffer. Allez, essayons d'imaginer notre vie helvétique sans la Suisse? Oui je sais, notre "gratin dauphinois", notre "gratin aux fruits de mer", notre "poulet de Bresse", notre "vache charolaise"... ne sont pas mauvais, mais seriez vous capable de vivre un seul jour sans notre rêve helvétique, sans nos "rösti" imaginaires et sans nos "späzli" dans notre fabuleux émincé de veau au curry avec une belle rondelle d'ananas au sommet de la gratitude à la zurichoise? Allez, je vous donne 1'000 francs pour ce plat dans un 5 étoiles!

    • the Taker le 04.02.2019 19:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @et sans les röstigraben

      Heu vous mélanger les recettes entre casimir et zurichoise pas de curry.. Ni ananas

  • Nivellement par la médiocrité le 04.02.2019 16:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Jalousie des paysans vaudois

    Je suis romand de naissance, mais issu de parents alémanique et allemand. Et j'ai toujours adopté un comportement dicté par mes géniteurs ma vie durant. Ce qui ne plaît pas forcément, vu que l'on n' aime pas les têtes qui dépassent .

  • Le welche libéral-PLR le 04.02.2019 15:15 Report dénoncer ce commentaire

    Vu la photo

    en tout cas, vu la photo d'illustration, ils ont l'air heureux!