Télécommunications

23 août 2019 09:07; Act: 23.08.2019 09:07 Print

Salt a perdu des plumes sur six mois

L'opérateur de téléphonie a marqué le coup après le départ de deux clients importants qui ont opté pour Swisscom.

storybild

Salt espère redresser la barre au second semestre (Photo: Keystone)

Une faute?

Salt a vu son chiffre d'affaires fondre de 2,4% à 500,1 millions de francs au premier semestre. La résultat opérationnel (Ebitda) a suivi la même courbe, avec un recul de 8,6% à 214,6 millions, a annoncé vendredi l'opérateur de télécommunications basé à Renens.

L'évolution s'était déjà dessinée lors de l'annonce des chiffres pour le premier trimestre, qui avaient indiqué une érosion de 1,2% du chiffre d'affaires, liée notamment au départ de deux clients importants, Coop Mobile et UPC, qui ont opté pour le réseau Swisscom.

Pour le deuxième trimestre, Salt déclare vendredi avoir gagné 6200 clients postpaid dans la téléphonie mobile. Les recettes sont en diminution de 1,1% à 239 millions en comparaison annuelle, mais elles s'afficheraient en hausse de 2,7% sans l'effet des départs de Coop et UPC.

Des signaux optimistes

Le résultat opérationnel brut (Ebitda) a reculé de 10% à 110 millions de francs d'avril à juin (-3,5% hors effets Coop et UPC). Cette baisse marquée est expliquée par les dépenses plus élevées pour fidéliser et élargir la clientèle, ainsi que par la hausse des investissements dans l'exploitation.

Salt chiffre à 9,6 millions de francs l'impact sur les recettes des défections de Coop Mobile et UPC sur le deuxième trimestre et à 8,1 millions sur l'Ebitda. Quelque 5100 clients postpaid Coop ont été perdus dans l'aventure, mais l'effet est en phase de s'estomper, précise le communiqué.

Salt se félicite par ailleurs du «bon développement dans son coeur d'activités» - les clients postpaid mobile - dont le nombre se montait à 1,23 million à fin juin (-1200 sur un an, recul lié notamment au départ de Coop).

«La dynamique de croissance dans le mobile s'est poursuivie, et nous avons atteint (par ailleurs) le seuil des 50'000 clients pour Salt Fiber (internet)», se félicite dans le communiqué le directeur général Pascal Grieder.

(nxp/ats)