Télécoms

13 novembre 2019 09:32; Act: 13.11.2019 09:53 Print

Sunrise étoffe sa clientèle et progresse

Le numéro deux helvétique des télécommunications a réalisé un bon troisième trimestre. Le bénéfice sur un an, lui, s'envole de plus de 50%.

storybild

A fin septembre, Sunrise comptait 1,854 million d'abonnés à ses services de télécommunications mobiles, un effectif en hausse de 9,9%. (Photo: Keystone/archive/photo d'illustration)

Une faute?

Etoffant sa clientèle, Sunrise a poursuivi sa croissance au 3e trimestre 2019. Le numéro deux helvétique des télécommunications, qui a vu ses revenus légèrement progresser, a fortement accru sa rentabilité, son bénéfice net s'envolant en l'espace d'un an de plus de moitié ( 51,7%) à 48 millions de francs.

Le résultat d'exploitation avant intérêts, impôts, dépréciations et amortissements (Ebitda) a pour sa part affiché une croissance nettement moins forte, progressant néanmoins de 13% à 175 millions de francs, écrit mercredi l'opérateur établi à Zurich. Sans tenir compte de l'adoption de la norme comptable IFRS 16, la hausse s'est inscrite à 5,5%.

L'Ebitda ajusté s'est hissé à 173 millions de francs, 9,4% de plus qu'un an auparavant. Hors IFRS 16, la performance opérationnelle corrigée des éléments considérés comme exceptionnels s'est améliorée de 2%. Quant au chiffre d'affaires, il a gagné 1% à 474 millions.

La performance s'est révélée supérieure aux attentes des analystes, pour le moins pour le bénéfice net et les revenus, l'Ebitda ajusté manquant toutefois la cible. Sondés par l'agence AWP, les experts avaient anticipé en moyenne un chiffre d'affaires de 467 millions de francs, un Ebitda ajusté de 163 millions et un résultat net de 26 millions.

Plus d'abonnés

A fin septembre, Sunrise comptait 1,854 million d'abonnés à ses services de télécommunications mobiles, un effectif en hausse de 9,9%. Le nombre de clients disposant d'un abonnement à prépaiement a poursuivi son recul, se contractant de 12,7% à 591'000.

L'effectif des abonnés a aussi crû dans les services d'accès à internet ( 9,1% à 490'000) et dans ceux de télévision numérique ( 14,4% à 269'000).

Dans son communiqué, Sunrise ajoute avoir résilié mardi le contrat signé avec Liberty Global en vue de l'acquisition d'UPC Suisse pour quelque 6,3 milliards de francs.

L'opération ayant avortée face à l'opposition de ses actionnaires à procéder à une augmentation de capital, la résiliation entraîne le versement au géant américain d'une pénalité de 50 millions de francs.

Sunrise estime que le total des coûts supplémentaires liés à la transaction avortée se situeront entre 70 et 75 millions de francs. Sur ce montant, CHF 27 millions ont déjà été répercutés sur les états financiers des neuf premiers mois de l'année 2019, y compris 24 millions sous forme d'autres dépenses opérationnelles, ajoute l'opérateur.

Trop d'opposants

Pour mémoire, le 22 octobre dernier, Sunrise avait annulé en dernière minute l'assemblée générale extraordinaire appelée à se prononcer sur le financement de l'acquisition d'UPC Suisse. Le camp des opposants à l'opération était devenu trop important, celui-ci dépassant la moitié de l'actionnariat de l'opérateur. L'actionnaire de référence, l'allemand Freenet, qui détient 24,5 de Sunrise avait mené la fronde.

Evoquant l'ensemble de l'exercice, Sunrise confirme ses objectifs en matière de chiffre d'affaires et d'Ebitda. La firme zurichoise table sur des revenus entre 1,86 et 1,90 milliard de francs et un Ebitda (hors IFRS 16) de 618 à 628 millions. Les investissements sont toujours attendus entre 420 et 460 millions.

(nxp/ats)