Suisse

06 mars 2019 15:12; Act: 06.03.2019 19:56 Print

Swiss Re bannit les mots «homme» et «femme»

Le nouveau code de conduite du réassureur conseille à ses employés d'éviter certains termes relatifs au genre ou à l'orientation sexuelle pour éviter les discriminations.

storybild

(Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Comment communiquer avec ses collègues de travail? L'entreprise Swiss Re répond à cette question dans son nouveau code de conduite, que le blog «Inside Paradeplatz» a pu se procurer.

Le document interne conseille aux employés du réassureur d'éviter certains termes comme «épouse», «époux», «femme» ou «homme» et de parler de «mariage» uniquement si ce mot n'est pas interprété comme discriminant par des personnes de même sexe vivant en partenariat enregistré. Le code de conduite conseille également d'éviter l'utilisation de pronoms spécifiques au genre comme «lui» ou «elle» ou de mots relatifs à la famille comme «mère», «père», «frère», «oncle» ou «tante». Le document n'interdit pas formellement ces termes, mais les désigne comme «pas privilégiés».

«Attirer les meilleurs talents»

Contacté, un porte-parole explique: «La diversité et une culture d'entreprise inclusive sont des facteurs-clé pour garantir des équipes performantes, des décisions équilibrées et l'innovation.» Et d'ajouter: «Nous souhaitons attirer et garder les meilleurs talents, indépendamment de leur orientation sexuelle, leur identité de genre ou d'autres aspects relatifs à la diversité.»

Selon «Inside Paradeplatz», le nouveau code de conduite fait partie du programme «Diversity and Inclusion» (diversité et inclusion), mené par le CEO Christian Mumenthaler. Un programme qui aurait coûté bonbon à l'entreprise... qui refuse cependant de donner un chiffre exact.

Dans tous les cas, les nouvelles directives semblent avoir bien été accueillies par les salariés. A en croire le blog, les commentaires positifs se multiplient sur l'intranet du réassureur.

(ofu)

Les commentaires les plus populaires

  • Akinamatata le 06.03.2019 20:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ont vit sur la même planète?

    La minorité devient la normalité, et la majorité doit s'excuser de l'être. Heureusement que la vie de tout les jours ne ressemble pas à ce que l'ont peut lire dans les journaux....

  • Julie le 06.03.2019 20:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Incompréhensible

    Ça commence vraiment a dévier vers une direction choquante! Donc pour ne pas discriminer 2% de la population on en discrimine 98%? C'est beau la tolérance...

  • OuiOui le 06.03.2019 21:05 Report dénoncer ce commentaire

    Swiss Re organise la société

    Du coup, on a supprimé les symboles caractéristiques séparant les toilettes ( hommes - femmes ) et tout le monde va chier dans ceux réservés aux handicapés !

Les derniers commentaires

  • D. Raule le 08.03.2019 10:02 Report dénoncer ce commentaire

    Mode d'emploi

    La bêtise est devenue maître ou maîtresse (....chès plus) de ce monde.

  • on écrit le 08.03.2019 05:13 Report dénoncer ce commentaire

    femmes et hommes

    Petite omission? Avec son élégance habituelle, Google News a contourné Women's Day aux USA et dans le reste du monde. PS - "Some 11 million Pinays stopped looking for jobs!" Découragées, quelque 11 millions de Philippines ne cherchent plus de boulot. Les données montrent que les personnes inactives ont augmenté pour atteindre 28,86 millions aux Philippines, mais 200'000 Chinois travaillent toujours au noir à Manille. En voiture Simone !

  • Daniel le 07.03.2019 12:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Des pions sur un échiquier

    Éviter la discrimination pour favoriser la déshumanisation. On y arrive dans le "meilleur des mondes" d'Aldous Huxley.

  • Un Romand le 07.03.2019 12:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    J'ai mal à ma suisse

    Je travaille à Zürich dans une de ces sociétés de secteur financier. C'est une catastrophe, plus de deux tiers des employés ne sont pas suisse. On nous pousse à la perf comme aux usa. L'entreprise n'est plus suisse ! Les règles sont importées des (USA, UK) On se fait bouffer

    • Sebastien le 07.03.2019 14:46 Report dénoncer ce commentaire

      @ Un Romand

      Si ca ne concernait qu'une entreprise, ca ne poserait pas trop de problèmes mais ce n'est largement pas le cas.

  • Random le 07.03.2019 12:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Vivement

    Vivement une initiative pour changer l'entête de la constitution : "Au nom de Dieu tout puissant, les hommes et femmes du peuple suisse..." Ça serait bien...