Coronavirus

29 janvier 2020 12:29; Act: 29.01.2020 12:55 Print

Swiss continue de desservir la Chine

La compagnie helvétique ne prend pas de mesure spécifique pour les vols au départ des grandes villes chinoises mais elle suit cependant l'évolution sanitaire «très attentivement».

storybild

Swiss ne prévoit pas (encore) de suspendre ou de réduire leurs vols vers l'ex-Empire du Milieu. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Swiss va continuer, tout comme sa maison-mère allemande Lufthansa, de desservir les destinations en Chine, alors que plusieurs compagnies aériennes ont décidé de suspendre ou de réduire leurs vols vers l'ex-Empire du Milieu.

La compagnie nationale helvétique suit cependant l'évolution «très attentivement» et décidera, en coopération avec les autorités, d'éventuelles mesures, a indiqué mercredi à AWP une porte-parole de Swiss.

Concernant la demande des voyageurs, Swiss a constaté une «retenue» au niveau des réservations de vols à destination ou au départ de la Chine, a-t-elle poursuivi. La compagnie aérienne ne prend pas de mesure spécifique pour les vols au départ des grandes villes chinoises.

Les clients de Swiss peuvent annuler ou changer gratuitement leurs réservations à destination de Pékin ou Shanghaï. Les billets d'avion doivent avoir été réservés avant le 23 janvier pour un voyage entre le 24 janvier et le 23 février.

Réductions des vols

D'autres compagnies aériennes ont par contre pris des mesures plus sévères. British Airways a annoncé la suspension immédiate de tous ses vols vers la Chine continentale. L'américaine United Airlines a indiqué dès mardi qu'elle suspendait «certains vols» vers Pékin, Shanghai et même Hong-Kong entre le 1er et le 8 février.

Cathay Pacific, dont le principal hub est installé dans l'aéroport international de Hong Kong, a indiqué qu'elle allait «progressivement réduire», au moins de moitié, ses vols vers et en provenance de Chine continentale.

Air France a par contre précisé à l'AFP que pour l'instant son programme de vol demeurait inchangé. Elle a cependant suspendu ses vols vers Wuhan, l'épicentre de l'épidémie, depuis le 24 janvier.

Lufthansa, maison-mère de Swiss, n'a pour sa part pas annulé ses vols, mais mis en place plusieurs mesures. Des masques ont notamment été distribués au personnel de cabine et au sol.

Vingt-six décès supplémentaires dus au nouveau coronavirus ont été enregistrés en Chine, portant à 132 morts le bilan total de la maladie. Le nombre de personnes infectées s'établit mercredi à 5974 dans le pays, selon les derniers chiffres des autorités sanitaires.

Plus de 9000 cas suspects de contamination sont par ailleurs en cours d'examen, a-t-on aussi précisé de même source. Le nombre de cas avérés dépasse désormais celui de l'épidémie de Sras en Chine en 2002-2003.

(nxp/ats)