Téléphonie

10 avril 2019 12:09; Act: 10.04.2019 17:24 Print

Swisscom vise une large couverture 5G à la fin 2019

Swisscom activera les réseaux de 5G dès qu'il aura obtenu la concession pour les nouvelles fréquences de téléphonie mobile.

La 5G: nouveaux risques ou nouvelles opportunités?
Sur ce sujet
Une faute?

Swisscom ambitionne de couvrir d'ici la fin de l'année en cours plus de 90% du territoire suisse avec la technologie de communication mobile de dernière génération (5G).

«Dès que nous aurons obtenu la concession pour les nouvelles fréquences de téléphonie mobile, nous activerons les réseaux» mis en place avec le partenaire Ericsson, a déclaré mercredi face aux médias à Zurich le directeur général du géant bleu Urs Schaeppi.

A partir de mai.

Le premier modèle de smartphone 5G commercial devrait être disponible à partir de mai. Il s'agit du Reno 5G du fabricant chinois Oppo, précise Swisscom dans un communiqué.

L'offre d'appareils compatibles à la nouvelle norme technologique sera par la suite régulièrement étendue, notamment avec d'autres marques comme LG (également à partir de mai), Samsung (dès juillet) et Huawei (au 3e trimestre).

La technologie 5G est déjà prise en charge dans les abonnements inone mobile, assure le numéro un de la branche en Suisse. Pour bénéficier d'un débit encore supérieur, le client peut souscrire pour 10 francs par mois une option «Premium Speed».

Sunrise aussi

Les premiers appareils 5G fonctionnent sur une fréquence éprouvée dans la bande de 3,5 gigahertz, désormais autorisée pour la téléphonie mobile par la Confédération.

Cette dernière est configurée de manière à pouvoir atteindre aujourd'hui déjà des débits allant jusqu'à 2 Gbit/s (5G-fast). En conférence de presse, Swisscom a présenté une vitesse de pointe de 1,86 Gbit/s. «En tant que pionniers, nous avons une responsabilité nationale et nous nous devons d'anticiper», a fait valoir son patron.

La semaine dernière, le concurrent Sunrise avait mis en service son réseau 5G dans 150 localités helvétiques. Le taux de couverture devrait se situer entre 80 et 98% de la population, avait alors indiqué le principal concurrent de l'opérateur historique.

(nxp/ats)