Presse

16 mai 2014 19:31; Act: 16.05.2014 20:31 Print

Swisscom lance une OPA sur PubliGroupe

Swisscom passe à son tour à l'offensive pour le contrôle de PubliGroupe, également convoité par le groupe de presse Tamedia.

Sur ce sujet
Une faute?

L'opérateur, qui propose 200 francs par action du groupe vaudois en difficulté, veut en particulier s'emparer de l'intégralité de local.ch, dont il détient déjà la moitié du capital.

L'offre valorise PubliGroupe à 443,3 millions de francs, a indiqué vendredi Swisscom dans un communiqué. Le prospectus de l'offre publique d'acquisition (OPA) sera probablement publié le 12 juin. Le rachat requiert l'approbation de la Commission de la concurrence.

L'offre du numéro un suisse des télécommunications est supérieure à celle de Tamedia qui propose 190 francs par action. Le groupe de presse zurichois a augmenté mercredi sa participation dans PubliGroupe de 7,3% des actions détenues jusqu'ici à 17,6%, en devenant le premier actionnaire.

Tamedia a offert 190 francs par titre au lieu des 150 initialement évoqués. Le groupe a acquis les 235'465 actions détenues par la société d'investissement américaine Tweedy Browne, ainsi que 5057 actions proposées par d'autres vendeurs. Tamedia prévoit de publier le prospectus de son offre fin mai. Le titre PubliGroupe a clôturé vendredi à 194 francs.

Fleuron de PubliGroupe

La lucrative plateforme d'annuaires en ligne local.ch, qui a enregistré l'an dernier un chiffre d'affaires d'environ 200 millions de francs, est une coentreprise créée en 1998 par Swisscom et PubliGroupe. Chacune des deux sociétés détient une part de 50%.

Swisscom avait soumis fin avril une offre non contraignante pour acquérir l'entier de local.ch. L'opérateur historique entend poursuivre le développement des activités d'annuaire qu'il juge stratégique pour lui dans le marché actuel, a-t-il expliqué dans son communiqué.

Swisscom prévoit de vendre les participations minoritaires de PubliGroupe détenues dans les entreprises de médias SNP Société neuchâteloise de presse (29%), qui édite «L'Express» et «L'Impartial», Südostschweiz Presse une Print (20%), ainsi que Rhône Média (18%), qui détient «Le Nouvelliste».

Recentrage sur le numérique

Le géant bleu ne s'opposera par ailleurs pas à la vente annoncée de la participation de 25% dans FPH Freie Presse Holding au groupe NZZ. Swisscom entend étudier toutes les options possibles quant aux autres participations.

PubliGroupe n'a pas tardé à réagir à l'offre de Swisscom. Comme pour l'annonce préalable déjà effectuée par Tamedia, le conseil d'administration prendra position après la communication des offres définitives, a annoncé le groupe vaudois dans un communiqué. Il recommande aux actionnaires d'attendre sa prise de position officielle.

Pour rappel, PubliGroupe avait décidé début avril de vendre à la société de participation allemande Aurelius sa régie historique Publicitas, spécialisée dans la commercialisation d'annonces, pour se recentrer sur le numérique.

(ats)