Télécommunications

04 février 2016 07:34; Act: 03.03.2016 03:17 Print

Swisscom va supprimer environ 700 emplois

Le No 1 suisse des télécommunications a fait les frais l'année dernière de l'érosion des prix et des effets de change, mais aussi d'une amende de la Comco. Il annonce en conséquence un plan de restructuration.

storybild

(Photo: Keystone/ARCHIVES)

Sur ce sujet
Une faute?

Swisscom va supprimer plusieurs centaines d'emplois, principalement dans les divisions d'assistance. Environ 700 personnes devraient être concernées, a indiqué le No 1 suisse des télécommunications jeudi.

Les personnes licenciées bénéficieront d'un plan social qui grèvera à hauteur de 70 millions de francs les comptes du groupe. Les postes supprimés dans des secteurs traditionnels sont remplacés par d'autres dans de nouveaux domaines, ajoute Swisscom qui annonce dans la foulée la création de 500 postes dans ses secteurs de croissance.

Swisscom va aussi réduire à huit le nombre de ses centres d'appel d'ici fin 2016. Il en compte actuellement 14.

Personnel transféré

Les employés des sites concernés – Genève, Zurich, Berne, Bâle, Lucerne et Rapperswil (SG) – seront transférés dans les sites restants, à Lausanne, Neuchâtel, Bienne, Olten (SO), Sion, Saint-Gall, Coire ou Bellinzone. Le personnel des sites de Bienne, Olten et Saint-Gall sera parfois plus que doublé, relève Swisscom.

Des collaborations avec des entreprises partenaires sont prévues. Des activités ne faisant pas partie du métier de base seront prises en charge par les partenaires.

A fin décembre, le groupe employait 21'637 personnes, soit 2,4% de plus qu'un an auparavant. Dans l'ensemble, il prévoit une légère baisse des effectifs en Suisse à fin 2016.

Syndicat inquiet

Dans un communiqué, le syndicat Syndicom s'inquiète de cette annonce. Le transfert et la suppression de ces emplois sont un coup dur pour les employés des centres de contact et d'appel, écrit-il. Le syndicat exige un plan social généreux et des mesures de reconversion.

La future forme d'exploitation doit garantir au service de renseignements 1811 et à ses employés de longue date le maintien durable du plus grand nombre possible de postes, ajoute-t-il. La numérisation du monde du travail est problématique, estime le syndicat. Le travail doit pouvoir être réparti sur un plus grand nombre d'épaules, selon lui.

Economies de 300 millions

L'opérateur historique, qui a vu son bénéfice net plonger de 20% en 2015, veut réduire la base de coûts de plus de 300 millions de francs entre 2015 et 2020. Il compte y parvenir par des restructurations, des suppressions de postes, l'optimisation des processus et la numérisation complète des télécommunications, précise-t-il dans son communiqué.

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • MichouLeRipou le 04.02.2016 09:44 Report dénoncer ce commentaire

    Quelle honte....

    Donc on fait des conneries, on se ramasse une amende, et en conséquence on vire des gens? Belle éthique Swisscom, belle éthique.....après avoir VOLE les gens sur le roming pendant des années, décidément les dirigeants de cette boite n'ont honte de rien.

  • Denis le 04.02.2016 09:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ah bon

    Même en étant les plus chers au monde, Swisscom ne s'en sort pas ! Manager incompétents ou quoi ?

  • Jeje le 04.02.2016 09:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Casser la qualité

    Et bien Swisscom commence à faire toute les erreurs d'Orange Suisse, qui pour ces derniers sont un peu revenu en arrière... La première qualité de Swisscom que j'entends à droite à gauche, c'est le SAV et ils sont en train de casser leur 1er argument de vente !

Les derniers commentaires

  • Un Ancien Genevois le 09.02.2016 07:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Chers concitoyens

    Demandez un crédit chez votre boulanger et achetez votre pain dans votre banque. C'est le future qu'on nous inculque et qu'on laisse faire gentiment mais sûrement. L'argent, l'argent et encore l'argent. Il y des consommateurs intelligents et il y a des CONsommateurs qui consomment.

  • SansFil le 06.02.2016 09:58 Report dénoncer ce commentaire

    Bande de voleurs

    Qu'ils arrêtent d'offrir des abonnements illimités aux conseillers nationaux, cela fera pas mal d'économies

  • Soulé le 05.02.2016 14:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Finance argent

    c'est hilarant tous ces commanditaires. En même temps on vie dans un monde ou la finance, les bourses, prime sur l'économie réelle. Tant que l'être humain sera un être cupide ce sera un éternel recommencement. Bref tout cela pour dire que ça me désole pour ces 200 employés et que j'espère qu'ils trouveront un nouvel emplois rapidement.

  • vevey1932 le 05.02.2016 08:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Facho et imbeciles

    700 frontaliers ??? Salle facho !!! Et imbecile en plus

  • Beleks le 05.02.2016 06:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Seul ...

    Je pense que les gens ne suivent pas les faits dans les détails ! Seuls 200 emplois seront supprimés ! ( certes c'est déjà trop )