Glattbrugg (ZH)

19 septembre 2014 11:57; Act: 19.09.2014 12:03 Print

Takeda Pharmaceuticals biffe 83 emplois

Le groupe pharmaceutique japonais veut relocaliser certaines activités de marketing basées dans le canton de Zurich à Singapour et aux Etats-Unis, notamment.

Une faute?

La décision de Takeda entraînera la suppression de 83 emplois sur les 360 qu'il compte en banlieue zurichoise. Le groupe pharmaceutique japonais veut repenser son organisation et se rapprocher de ses clients, a indiqué à l'ats un porte-parole de Takeda, confirmant une information publiée vendredi par «20 Minuten». Certaines tâches en matière de marketing seront à l'avenir accomplies au niveau des filiales locales ainsi qu'aux Etats-Unis.

L'unité Medical Affairs, à savoir les affaires médicales, seront également transférées vers les sociétés nationales. La réorganisation reflète également la montée en puissance des marchés asiatiques, la centrale en charge des pays émergents devant elle quitter les bords de la Limmat pour Singapour.

Pour l'heure, Takeda étudie la mise en oeuvre de ces projets, pour lesquels des consultations avec les salariés ont débuté mercredi. Les discussions portent également sur un plan social. Le groupe japonais assure vouloir offrir aux collaborateurs concernés une alternative sur un autre site, dans la mesure du possible.

La filiale en charge des activités en Suisse de Takeda, sise elle à Pfäffikon (SZ), n'est pas touchée par la réorganisation. Quant à l'unité de Glattbrugg, elle continuera d'abriter la centrale européenne du laboratoire nippon.

Numéro un japonais de la pharmacie, Takeda a repris en 2011 la société Nycomed, établie à Zurich, pour 9,6 milliards d'euros (11,6 milliards de francs au cours actuel). Une opération qui lui a permis de doubler le volume de ses affaires en Europe. En 2012, Takeda avait annoncé vouloir supprimer d'ici 2016 2800 emplois en dehors du Japon.

(ats)