Machines-outils

21 janvier 2020 09:16; Act: 21.01.2020 09:27 Print

Tornos a vu ses ventes et commandes chuter

Tornos va demander des mesures de chômage partiel à compter de mars auprès de l'Office cantonal de l'économie bernoise.

storybild

Les chiffres détaillés du groupe prévôtois seront présentés le 9 mars. (Photo: Keystone)

Une faute?

Le fabricant de machines-outils Tornos à Moutier (BE) a subi un recul de son chiffre d'affaires et de ses entrées de commandes l'an dernier, pénalisé par la mauvaise forme de l'industrie automobile et le report de projets de clients. Les ventes s'inscrivent dans le cadre des attentes, le groupe prévôtois ayant déjà fait part de sa situation en octobre.

Le chiffre d'affaires du groupe s'est élevé à 205,3 millions de francs, en recul de 4,4% en un an, selon un communiqué paru mardi. Les entrées de commandes se sont effondrées (-44,7%) à 135,5 millions de francs. Les analystes consultés par AWP tablaient sur des ventes entre 190 et 220 millions de francs.

Chômage partiel

Tornos va demander des mesures de chômage partiel à compter de mars auprès de l'Office cantonal de l'économie bernoise, «compte tenu du carnet de commandes actuel», prévient la société. La direction s'attend, comme annoncé en octobre, à une rentabilité inférieure en 2019, comparée à celle de l'exercice précédent.

«Le manque à gagner dans l'industrie automobile s'est également traduit par un mix de produits plus défavorable. Par ailleurs, les coûts de stockage ont augmenté, en raison notamment du transfert d'une part importante des stocks à Moutier», relève l'entreprise spécialisée dans la machine-outil.

Le groupe prévôtois se réjouit toutefois de la bonne évolution de l'activité dans les techniques médicales et dentaires ainsi que dans l'industrie électronique, et de l'accueil réservé à la SwissNano 7. Les chiffres détaillés seront présentés le 9 mars.

(nxp/ats)