3e trimestre

04 octobre 2011 07:07; Act: 04.10.2011 17:11 Print

UBS devrait annoncer un léger bénéfice

UBS a annoncé mardi qu'elle devrait être en mesure de dégager au 3e trimestre 2011 un léger bénéfice net, en dépit des 2,3 milliards de dollars perdus par un trader à Londres.

Sur ce sujet
Une faute?

Malgré la fraude subie à Londres, UBS devrait finalement dégager un «léger» bénéfice net au troisième trimestre alors qu'elle craignait d'inscrire des chiffres rouges. Le résultat du numéro un bancaire suisse profitera notamment d'un gain comptable.

Certes, les 2,3 milliards de dollars (2 milliards de francs) perdus par un trader dans la banque d'affaires et les quelque 400 millions de francs liés à la restructuration annoncée pèseront sur la performance. Mais divers facteurs viennent contrebalancer ces chiffres.

Le résultat «bénéficie de gains sur propre crédit portant sur des engagements financiers évalués à leur juste valeur d'environ 1,5 milliard de francs, essentiellement attribuables au creusement des écarts de crédit de la banque», a expliqué UBS mardi.

Or, l'effet pourrait aussi bien s'inverser si la situation se normalisait et si les écarts de taux se resserraient, note Loïc Bhend, analyste chez Bordier & Cie. «Il s'agit d'un gain transitoire, d'une écriture qui dope le compte de résultat mais qui n'a pas d'effet cash sur les fonds propres prudentiels de la banque, c'est-à-dire ceux dont tiennent compte les régulateurs.»

Autre effet positif pour UBS: une plus-value sur la vente de placements permet de dégager près de 700 millions de francs dans la division des activités de gestion de fortune et des affaires en Suisse (Wealth Management & Swiss Bank). Il s'agit d'obligations d'Etat américaines et britanniques, selon une porte-parole.

Afflux en gestion de fortune

Reste à savoir ce qu'entend UBS par un «léger» bénéfice net. Selon Loïc Bhend, cela donne l'impression que le résultat pourrait tourner autour des 100 ou 200 millions de francs.

L'analyste juge que la performance d'UBS s'avère décevante. Il semblerait que la banque d'affaires enregistre une perte même sans la fraude, hors effets exceptionnels. Par contre, la bonne nouvelle vient de la gestion de fortune.

Le groupe indique en effet qu'il y inscrira un afflux net d'argent frais d'un niveau comparable à celui du 2e trimestre. Par contre, la division Global Asset Management (gestion d'actifs) subira une légère sortie nette.

Pour rappel, entre avril et juin, l'afflux atteignait 5,6 milliards de francs dans le secteur Wealth Management et 2,6 milliards pour Wealth Management Americas. Il se montait à 1,1 milliard pour le Global Asset Management.

Au final, UBS juge que sa base de fonds propres reste solide et devrait être similaire à celle du deuxième trimestre. Le ratio BRI de catégorie 1 devrait toutefois baisser un peu à cause de l'impact de la fraude sur les actifs pondérés en fonction du risque.

Rendez-vous le 25 octobre

L'entreprise précise encore que la restructuration est en bonne voie et que la majorité des employés touchés ont été avisés. Les réductions se poursuivront en 2012. UBS avait annoncé fin août vouloir économiser 2 milliards de francs par an d'ici à fin 2013 et supprimer 3500 emplois sur 65'700.

La banque souligne avoir communiqué mardi des estimations préliminaires, faites à un stade précoce de la clôture des comptes. Aucune mise à jour n'est prévue avant la publication des résultats le 25 octobre.

Tous les regards se tournent surtout vers la journée des investisseurs du 17 novembre. Pour la plupart des observateurs, UBS n'a pas d'autre choix que de redimensionner sa banque d'affaires, jugée trop gourmande en capitaux et insuffisamment rentable.

La prévision d'un bénéfice n'a pas empêché l'action UBS d'évoluer dans le rouge une bonne partie de la journée à la Bourse suisse. Le titre s'est toutefois repris et gagnait plus de 2% en fin d'après- midi alors que le marché restait négatif. Les investisseurs ont eu une bonne surprise, même si UBS a encore du pain sur la planche pour retrouver leur confiance, selon les analystes.

(ats)