Inde

21 janvier 2020 06:51; Act: 21.01.2020 06:52 Print

Uber cède son service de livraisons de repas

Le géant américain de véhicules avec chauffeurs veut être à tout prix rentable en Inde. Pour cela, il s'allège en se séparant de son activité de livraisons de repas.

storybild

Uber Eats était actif en Inde depuis 2017. (Photo: AFP)

Une faute?

Le géant Uber multiplie les efforts pour parvenir à la rentabilité, a cédé son activité de livraisons de repas en Inde à un de ses concurrents dans le pays, Zomato.

En échange du réseau de restaurants, de livreurs et de clients constitué par Uber Eats en Inde depuis 2017, le groupe américain recevra 9,99% du capital de Zomato, indique un communiqué diffusé lundi soir, sans préciser la valorisation de la start-up indienne.

Les utilisateurs de l'application Uber Eats seront redirigés dès ce mardi vers Zomato.

«L'Inde reste un marché exceptionnellement important pour Uber et nous continuerons d'investir dans la croissance de notre activité de transports de passagers, qui est déjà clairement le leader dans cette catégorie», a souligné le patron de la société américaine, Dara Khosrowshahi, cité dans le communiqué.

Uber, qui doit diffuser ses résultats annuels le 6 février, encaisse des pertes abyssales trimestre après trimestre depuis son entrée en Bourse en mai 2019.

Concurrence intense pour Uber Eats

Le groupe, qui a promis aux investisseurs «la rentabilité en termes de bénéfice opérationnel» pour l'année 2021, a déjà sabré dans ses dépenses et s'est séparé de plus de 1000 salariés en 2019.

Son service de livraisons de repas Uber Eats grandit vite mais fait face à une concurrence intense dans de nombreux pays.

Pour le directeur général de Zomato, cette opération «va solidifier grandement la position (de l'entreprise) sur son créneau».

La plateforme, qui outre des livraisons de repas propose aussi des critiques de restaurants et des offres de découverte, revendique plus de 70 millions d'utilisateurs mensuels.

(nxp/ats)