Bâle

23 juillet 2014 07:57; Act: 23.07.2014 10:29 Print

Un bénéfice quasi stable pour Syngenta

Syngenta a enregistré des résultats plutôt stables au premier semestre. Le groupe agrochimique bâlois a inscrit un bénéfice net de 1,39 milliard de dollars (1,26 milliard de francs), en repli de 1% sur un an.

Sur ce sujet
Une faute?

«Le rythme de croissance du chiffre d'affaires a été limité par de mauvaises conditions météorologiques en Amérique du Nord», a indiqué mercredi le directeur général Mike Mack, cité dans le communiqué. Le phénomène, combiné à une diminution des surfaces cultivées de maïs, a notablement affecté le marché de la protection des cultures.

Soutien des marchés émergents

En monnaies locales, la progression du chiffre d'affaires a atteint 4% entre janvier et la fin juin, une évolution qui reflète la hausse des prix, les volumes restant stables en raison du contexte nord-américain. Hors ce dernier facteur, les volumes affichent une avancée dans toutes les autres régions, selon Syngenta.

Mike Mack s'est encore réjoui du dynamisme des marchés émergents, en Amérique latine et en Asie-Pacifique. La catégorie de pays a profité d'une croissance du chiffre d'affaires de 11% en monnaies locales. Pour mémoire, Syngenta déploie deux grandes activités, à savoir la protection des cultures et les semences.

Question de démarrage

Dans le détail, l'Amérique du Nord a donc subi une baisse de son chiffre d'affaires de 7% au premier semestre à 2,44 milliards de dollars. Sur le seul deuxième trimestre, le mouvement de recul s'est limité à 6%. Le démarrage de la saison n'est pas intervenu avant la fin mai, a déploré le groupe bâlois.

La zone constituée par l'Europe, l'Afrique et le Moyen-Orient, la plus importante de Syngenta, présente quant à elle un visage plus réjouissant grâce à un démarrage précoce de la saison. Le chiffre d'affaires y a augmenté de 5% à 3,34 milliards de dollars, la hausse étant contenue à 1% entre avril et fin juin.

Amérique latine en verve

L'Amérique latine affiche le plus fort taux de croissance, avec un bond de 8% à 1,27 milliard de dollars au semestre, malgré la sécheresse au Brésil et en Argentine, et même de 11% sur le seul deuxième trimestre. La région Asie-Pacifique a pour sa part enregistré des valeurs respectives de 4% à 1,1 milliard et de 1%.

Enfin, la cellule dédiée aux pelouses et aux jardins a réalisé un chiffre d'affaires en baisse de 1% au cours des six premiers mois de l'année à 364 millions de dollars.

Perspectives favorables

Le bénéfice d'exploitation du groupe s'est, lui, contracté de 4% pour s'établir à 1,73 milliard de dollars. L'évolution s'explique par la contraction des volumes de ventes en Amérique du Nord, encore une fois, et par la faiblesse des devises des pays émergents.

Pour la suite, Syngenta table sur une accélération de la croissance au deuxième semestre sous l'impulsion de l'Amérique latine. Pour l'ensemble de l'année, la direction de l'entreprise rhénane anticipe toujours une hausse des ventes d'environ 6% à taux de change constants.

L'énoncé de perspectives favorables pour la deuxième partie de l'année a apporté un soutien à l'action Syngenta à la Bourse suisse, malgré des résultats semestriels vus comme mitigés. Vers 10h00, le titre gagnait plus de 1% à 332,40 francs, dans un marché SMI stable.

(ats)