Suisse

25 mars 2020 14:06; Act: 25.03.2020 17:49 Print

Un confinement coûterait 29 milliards par mois

Selon le groupe de réflexion Avenir Suisse, un 'shutdown' complet équivaudrait à un arrêt quasi complet de l'économie du pays.

storybild

Un 'shutdown' complet aurait de lourdes conséquences, a souligné Avenir Suisse. (Photo: AFP/Photo d'illustration)

Sur ce sujet
Une faute?

Un confinement complet de la population en Suisse, comme cela est notamment le cas en Italie, aurait de lourdes conséquences économiques, a averti mercredi le groupe de réflexion Avenir Suisse. Ce dernier a estimé le coût d'une telle mesure à près de 29 milliards de francs par mois.

Sur une année, ces coûts représentent plus de la moitié de la valeur des produits et services vendus en Suisse, a précisé le groupe de réflexion dans une analyse.

«Un 'shutdown' complet équivaudrait à un arrêt quasi complet de l'économie» et aurait de lourdes conséquences, a souligné Avenir Suisse. A l'inverse, les autorités doivent réfléchir aux moyens de faire tourner l'économie en cette période difficile, tout en respectant les mesures sanitaires décrétées pour lutter contre la pandémie de coronavirus.

Appel à la flexibilité

Avenir Suisse appelle ainsi les sociétés à une plus grande flexibilité en matière de travail, notamment pour mobiliser rapidement une main-d'oeuvre supplémentaire en cas de besoin. Un assouplissement des règles en matière de temps de repos ou de travail de nuit permettrait ainsi de remplir les étals des magasins tout en évitant aux employés un trop grand contact avec les clients.

Autoriser l'ouverture des magasins sept jours sur sept permettrait également d'éviter les pics d'affluence, ont ajouté les experts du laboratoire d'idées.

Lundi, la présidente du syndicat Unia, Vania Alleva, avait exigé, dans un entretien au journal Blick, que l'économie suisse soit mise à l'arrêt complet durant la pandémie de coronavirus. Lui faisant écho, le président de l'Union patronale suisse, Valentin Vogt, avait mis en garde contre les conséquences dramatiques d'un blocage total. «Nous devons maintenir des chaînes de distribution fonctionnelles», avait-il insisté.

100 milliards nécessaires

Alors que de nombreux économistes s'attendent à ce que la Suisse plonge en récession cette année, les estimations des dégâts économiques du Covid-19 se succèdent.

Hans Gersbach et Jan-Egbert Sturm, deux professeurs d'économie de l'Ecole polytechnique fédérale de Zurich (EPFZ), ont ainsi récemment estimé nécessaire la création d'un «fonds suisse» doté de 100 milliards de francs et destiné à éviter un dysfonctionnement du système économique, qui se traduirait par une forte destruction de valeur et une vague de faillites.

(nxp/ats)

Les commentaires les plus populaires

  • Fighter le 25.03.2020 17:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    dingue

    Le pognon passera toujours avant la vie des gens, mais bon sang agissez et arrêter de parler toujours de fric, l'argent vous l'avez bon dieu. faites quelque chose.

  • Lucien le 25.03.2020 17:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le fric toujours le fric

    Ah ben voilà pourquoi nos autorités n'ont pas de courage ! L'argent et la Suisse....

  • Liam le 25.03.2020 17:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il FAUT

    Il FAUT tout arrêter c'est une question de notre survie l'économie passe après l'es vie humaine et si on tire le problème sur la longueur ce sera pire pour l'économie et le peuple.

Les derniers commentaires

  • asdfg le 03.04.2020 01:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    à remettre

    je vend mon fond de commerce (resto) 40 places intérieures terrasse de 20 pers. bonne affaire ! 60000 frs loyer 3000 frs cc

  • ADIOS le 27.03.2020 14:54 Report dénoncer ce commentaire

    MAUVAIS CALCUL

    Les gouvernements riches n'aime pas donner. Ce sont des radins et ça les rends aveugles, si l'épidémie continue pendant des mois ça sera 100 milliards par semaine et la fin de tout ce qui a fait notre richesse et réputations ( LA RUINE )

  • Salman Cavus le 27.03.2020 09:31 Report dénoncer ce commentaire

    les vieux suisses ?

    Il faut arreter de se plaindre et reprendre les choses en main ! Dans un premier temps, il faut plus laisser les vieux voter ! Ils votent n'importe quoi et merci à nos vieux suisses d'avoir mis cette équipe de bras cassé en tête ! Reprenons le contrôle du pays !

  • Monnaie Billets le 27.03.2020 09:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Fric quand tu nous tiens...

    Le fric ne fait pas le bonheur ? Moi je vous dit: Le fric c'est la clé du bonheur !

  • politique absurde le 27.03.2020 09:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    politicien

    Au final, les politiciens ne se font pas élire tout seuls. J'espère que nous allons tous ouvrir les yeux la prochaine fois.. Cela n'en reste pas moins dégueulasse de leur part, à laisser ouvert le industries, chantiers, garages, etc. Là où les directives demandées par l'OFSP peinent à être respectées. Mais aussi de la part de toutes ces personnes qui pensent que c'est les vacances, car on ne va pas travailler ou pas aller à l'école. Aucune conscience des deux côtés. Si nous arrêtons l'économie pendant le confinement, comme dans les autres pays, et que nous restons confinés, la oui il peut y avoir du changement. On arrête tout. On ne fait pas des emprunts pour les petites pmu, ou versement de salaires, rien. Au lieu de débloquer des milliards pour assurer les grosses entreprises, prenez ces milliards, faites des courses pour tout le peuple (le vital, produits non périssables, pas besoin de la dernière TV) et stoppez tout. Sauf les hôpitaux, bien entendu, et eux oui, payez leurs salaires pendant que tout le reste est en confinement.

    • Mendrisiotto le 27.03.2020 09:55 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @politique absurde

      L'ofsp n'a pas demandé le confinement total que je sache, Ce n'est pas les politiques qui commandent dans une si grande crise relative à la santé, Maintenant on ne sait rien de ce qui se passe dans la réalité, Vous pouvez dire tout ce que vous voulez, mais quant on sait, que la Miss Ruiz dans votre canton dit que vous ne devez pas être mis sous cloche, alors qu'elle sait parfaitement vu sa représentation dans le canton de Vaud, excusez moi, vous avez un sacré problème, nous connaissons notre problème au Tessin, mais les chantiers sont arrêtés,