Importations parallèles

15 décembre 2011 10:09; Act: 15.12.2011 10:16 Print

Une amende de 12,5 millions pour Nikon

Le fabricant d'appareils photographiques et d'optiques Nikon va devoir payer une amende de 12,5 millions de francs pour entrave aux importations parallèles en Suisse.

Une faute?

La Commission de la concurrence (Comco) a sanctionné le groupe japonais Nikon pour avoir contribué à l'augmentation des prix entre le printemps 2008 et l'automne 2009, a annoncé jeudi la Comco.

L'entrave concerne les produits Nikon Imaging. Nikon a cloisonné le marché suisse par des clauses d'interdiction des exportations vers la Suisse figurant dans les contrats de distribution étrangers et par des clauses d'interdiction d'approvisionnement à l'étranger figurant dans les contrats de distribution suisses, précise la Comco. De plus, Nikon a exercé des pressions sur les «commerçants parallèles».

Loi suisse

La Comco avait ouvert une enquête sur dénonciation le 24 mars 2010. Une perquisition avait été effectuée auprès du siège de la filiale du fabricant japonais d'appareils et de matériel photo à Egg (ZH).

L'entrave aux importations parallèles en Suisse peut être prouvée pour la période allant du printemps 2008 à l'automne 2009 en raison de la correspondance électronique saisie. Une violation de la loi plus longue ne peut en revanche pas être démontrée. Nikon devra désormais veiller à ce que les contrats de distribution problématiques, toujours en vigueur, soient adaptés de manière conforme à la loi suisse sur les cartels.

(ap)