Quand le sort s'acharne

09 avril 2019 08:59; Act: 09.04.2019 08:59 Print

Une fortune jetée à la mer

La poisse poursuit une société de transport québécoise, qui voit ses bateaux être inutilisables les uns après les autres.

storybild

Le navire Apollo a subi deux accidents en un mois. -Facebook

Une faute?

«Ce n’est pas parce qu’on rit que c’est drôle», a pouffé un animateur radio au sujet de l’incroyable poisse qui poursuit la société qui assure la traversée du fleuve Saint-Laurent.

STQ avait dû trouver un remplaçant à un navire tombé en panne. Son successeur, l’Apollo, a été acheté 1,6 million de francs. Mais il n’a pu naviguer que vingt et un jours, car il a heurté un quai, nécessitant des réparations, puis un deuxième quai, choc qui l’a envoyé à la casse.

La STQ a ensuite déniché en Allemagne un nouveau navire. Manque de pot, il est rentré en collision avec un autre bateau, entraînant de lourdes réparations. L’affaire a évidemment suscité un torrent de moqueries sur les réseaux sociaux.

(reg)