Franc fort

08 décembre 2011 18:36; Act: 08.12.2011 18:37 Print

Vignerons touchés de plein fouet

Lors de sa dernière assemblée générale, l'Association suisse des vignerons-encaveurs indépendants (ASVEI) demande l'application de la clause de sauvegarde selon les accords de l'OMC.

Une faute?

«Les fortes importations de vins à bas prix de ces derniers mois (1 euro le litre en moyenne) ont détérioré encore plus un marché déjà poussif», a indiqué jeudi l'ASVEI dans un communiqué. Résultat: beaucoup de vignerons ont fait les vendanges 2011 avec du stock de vin des années précédentes.

De nombreux vignerons vont manquer de liquidités pour entamer la saison 2012, poursuit l'association. En regard de la baisse de la consommation des vins en Suisse, les volumes importés ont très fortement augmenté. En 2003, il y a eu 159 millions de litres importés, contre 168 millions de litres en 2010.

Dans ces conditions, l'ASVEI a adressé mardi une lettre recommandée au conseiller fédéral Johann Schneider-Ammann. Elle lui demande d'ouvrir rapidement une enquête de manière à pouvoir prendre, au plus vite, les mesures qui s'imposent. Et notamment l'application de la clause de sauvegarde.

Selon l'Organisation mondiale du commerce (OMC), les membres ont le droit d'invoquer la clause de sauvegarde spéciale et d'imposer un droit additionnel à condition de satisfaire à certains critères. Ces derniers sont soit une augmentation spécifique du volume des importations, soit une chute du prix d'importation en deça d'un prix de référence spécifique.

(ats)