Mort de Michael Jackson

16 janvier 2014 05:59; Act: 16.01.2014 06:12 Print

La condamnation de Conrad Murray confirmée

Une cour d'appel californienne, aux Etats-Unis, a confirmé mercredi la condamnation du médecin du «Roi de la pop» pour «homicide involontaire».

Voir le diaporama en grand »
15.01.2014 Une cour d'appel californienne a confirmé mercredi à l'unanimité la condamnation de Conrad Murray pour «homicide involontaire», estimant que son comportement après la mort de Michael Jackson avait «démontré sa culpabilité». 23.04.2013 Conrad Murray a fait appel lundi de sa condamnation pour homicide involontaire 29.11.2011 Le Dr. Murray a été condamné à la peine maximale de quatre ans de prison. 17.11 Paul White, témoin du Dr. Conrad Murray, a été condamné à payer une amende pour «mépris caractérisé» envers la justice. 11.11 Le lit dans lequel le roi de la pop est décédé va être mis aux enchères en décembre avec d'autres mobiliers venant du dernier manoir de la star. 07.11 Le docteur Conrad Murray a été reconnu coupable d'homicide involontaire pour la mort de Michael Jackson. Au terme du procès, il a été incarcéré lundi jusqu'au 29 novembre, date de la sentence. Il risque jusqu'à quatre ans de prison et une interdiction d'exercer. Les fans et la famille de Jackson ici Latoya ont exulté après le verdict 07.11 Le Dr. Murray écoute le verdict qui le reconnaît coupable d'homicide involontaire dans la mort de Michael Jackson. Le juge a ordonné sa détention immédiate. La foule s'était massée lundi pour entendre le verdict du procès. La foule avait choisi son camp avec des pancartes sur lesquelles on pouvait lire "coupable". 01.11 Le Dr.Murray n'a pas souhaité témoigner à son procès. 31.10 Le Dr White, témoin-clé de la défense, a admis que le Dr Murray avait trop tardé à appeler les secours. 28.10 Le Dr Paul White, expert anesthésiste et dernier témoin de la défense du Dr Murray a affirmé vendredi que le chanteur s'est auto-injecté la dose du sédatif propofol qui a entraîné sa mort en juin 2009. 27.10 Le Dr.Robert Waldman témoigne en faveur du Docteur Murray. 26.10 Les patients du Dr. Murray ont témoigné en sa faveur. Alexander Supall, spécialiste de la surveillance à la police de L.A. a témoigné en faveur du Dr. Murray. Il en va de même pour Dona Norris, cheffe de la communication de la police de Beverly Hills La dernière photo de Michael Jackson, mort, a été diffusée le 11 octobre 2011, lors du procès du Dr. Conrad Murray. 05.10 Tim Lopez, pharmacien, a expliqué que le Dr. Murray avait commandé plusieurs litres de Propofol. 30.09 Le docteur Conrad Murray a menti aux secours venus en urgence au domicile de la star. Le médecin n'aurait jamais mentionné lui avoir administré l'anesthésiant propofol. 29.09 Alberto Alvarez, garde du corps de Michael Jackson, a dit à la cour que le Dr Murray lui a demandé de cacher des médicaments. Amir Williams, l'assistant de Michael Jackson, a déclaré que le Dr Murray lui a demandé de faire disparaître des crèmes. Mardi 27 septembre 2011, le procureur a montré une photo troublante de Michael Jackson, au procès du Dr. Murray. Il a voulu insister sur le fait que le roi de la pop était en pleine forme le 24 juin et décédait le lendemain. Le site TMZ a fait des recherches au sujet de ce cliché du chanteur allongé sur son brancard et découvert qu'il a été un peu trafiqué. Voici la photo originale. Il manque la trame verdâtre et le terme «Homicide» rajoutés par le procureur pour augmenter la force de l'image. Le procès du Dr. Conrad Murray s'est ouvert le 27 septembre 2011, à Los Angeles. Il va durer cinq semaines. Le médecin est accusé d'avoir administré une dose mortelle de Propofol à Michael Jackson. Certains fans l'accusent de monstre. Toute la famille Jackson a assisté au premier jour d'audience. Ici Latoya Jackson. Janet Jackson. La mère du chanteur, Katherine Jackson. Le père du défunt, Joseph Jackson. Jermaine Jackson. Tito Jackson. J. Michael Flanagan, l'avocat du DR. Conrad Murray, arrive au tribunal. Le procureur Ed Walgren. Le juge Michael E. Pastor. L'avocat de la défense Edward Chernoff. Premier témoin à prendre la parole lors du procès, le chorégraphe Kenny Ortega.

Sur ce sujet
Une faute?

Conrad Murray a été condamné en novembre 2011 à quatre ans de prison et relâché à l'automne dernier grâce aux remises de peine. Il avait fait appel de sa condamnation, arguant que les preuves de sa culpabilité étaient insuffisantes et que le jury aurait dû être isolé pendant toute la durée du procès.

Dans une décision unanime, trois juges de la cour d'appel du 2e district de Californie ont confirmé la condamnation et fustigé le comportement du médecin.

Chambre nettoyée

Les «fausses déclarations» de Conrad Murray et «ses efforts pour nettoyer» la chambre de Michael Jackson avant l'arrivée de la police «sont la preuve d'un sentiment de culpabilité», écrivent les juges dans leur décision.

Michael Jackson est mort à Los Angeles, le 25 juin 2009, à l'âge de 50 ans, d'une surdose de propofol, un puissant anesthésiant qu'il utilisait comme somnifère avec la complicité de son médecin.

«Le mépris du (Dr Murray) pour la santé et la sécurité de M. Jackson a été démontré pendant le procès, que ce soit dans la manière avec laquelle il a administré un grand nombre de dangereux médicaments à M. Jackson sans avoir le matériel ou le personnel appropriés, ou dans la façon dont il a laissé M. Jackson sans surveillance», écrivent les juges.

Absence de remords

«Les preuves ont montré que M. Jackson était une victime vulnérable et que le (Dr Murray) était dans une position de confiance et qu'il a violé la relation de confiance (avec son patient) en allant contre les standards de conduite professionnelle», ajoutent-ils.

Ils reprochent également au praticien de n'avoir jamais «reconnu sa responsabilité et d'avoir montré une absence de remords pendant tous les débats».

(ats)